Sport

24 heures du Mans: Les GT à couteaux tirés

En Grand Tourisme, les autos ressemblent peu ou prou à celles que nous pouvons croiser sur nos routes et ici au Mans elles sont réparties en deux catégories les LM GTE Pro et les LM GTE Am ( pour professionnels et amateurs).

+ de photos Sport 24H du Mans AF CORSE 2014

Classiquement, si l'on peut dire on retrouve les mêmes  protagonistes avec les mêmes ambitions: une victoire au Mans pour ouvrir des perspectives intéressantes  d'un marché reboosté par la performance mancelle.

Ferrari, Porsche, Chevrolet et Aston Martin se disputent une suprématie enviable et bien mali qui pourrait dire comment la roue va bien  vouloir tourner.

En tout cas la présentation imposante et la domination aux essais des Ferrari justifiaient bien que l'on interroge  Maurizio Nardon, ingénieur responsable d'exploitation de la structure AF Corse, émanation directe de l'usine.

8 voitures engagées par l'AF Corse en quoi  a consisté la préparation?

"En fonction d'une course très particulière comme les 24 heures du Mans  c'est d'abord considérer que les voitures font faire 4 fois une course normale (de 6 heures). Ensuite c'est de porter une très grande attention sur tous les éléments, pour éviter qu'ils ne lâchent à la 23 ème heure par exemple..."

Vous assurez la prestation d'exploitation pour 8 voitures?

"Nous avons deux voitures presqu'officielles: la N° 51 et la N° 81. Toutes les autres voitures sont préparées de la même façon et disposent toutes de la même préparation: aérodynamique, moteur, télématique. Les voitures sont au même niveau. Les différences interviennent sans doute au niveau des pilotes."

Comment envisagez vous l'assistance en course de toutes ces autos? 

"Oui c'est assurément un peu compliqué. Surtout à la fin du premier relais  où tout le monde s'arrête au bout de 12, 13 ou 14 tours. Ce premier relais est un peu plus difficile avec peut être deux ou trois pilotes en même temps, ensuite les différences de vitesse entre les pilotes arrangent la situation."

Les espoirs: gagner les deux catégories?

"Oui nous avons tout pour gagner les deux catégories. Nous sommes tranquilles, les voitures sont très bien préparées."

Les Aston aussi sont bien préparées?

"Oui, certes il ne faut jamais oublier que  tout le monde travaille pour gagner ici et cherche à fournir un travail très performant par rapport aux autres concurrents."

AF Corse, vous êtes le bras armé pour que Ferrari revienne au sommet en endurance?

" Tout le monde parle de cela, honnêtement je ne sais pas ce qu'il en est. Personnellement je l'espère."

Nous avons assisté à des qualifications hyper disputées pour décrocher la première place sur la ligne de départ.  En Gt Pro la Ferrari N°51 a devancé la Corvette N°73 et l'Aston Martin N°97. En Gt Am, là aussi, la Ferrari N° 81 se place devant deux Aston Martin, les N° 98 et 95. Curieusement les Porsche se sont montrées  en retrait, mais était ce pour cacher leur jeu?  Je veux pas croire que toute leur énergie a été consacrée aux protos au détriment des GT. Cette course dans la course ne manquera certainement pas de piment.

Crédit photographique: Gilles Vitry La Revue automobile

 

Alain Monnot

Votre avis nous intéresse sur :  24 heures du Mans: Les GT à couteaux tirés

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter