Audi

Audi RS : pas de mode drift de prévu

Alors qu\'un nombre croissant de constructeurs automobiles ajoutent les modes dits «drift» à leurs véhicules sportifs, Audi Sport dit n’avoir aucun intérêt pour une telle fonctionnalité.

+ de photos Audi RS6 Avant

C’est sans doute Ford qui a apporté cette fonctionnalité au grand jour avec la Focus RS et peu après, la nouvelle Mercedes-AMG E63 S qui a reçu ce mode de conduite. De plus, Ferrari propose un système similaire pour ses modèles, tout comme McLaren pour la nouvelle 720S. Qui plus est, même la nouvelle BMW M5 aura un mode pour déconnecter les roues avant afin d’envoyer toute la puissance sur les roues arrière.

Tout en parlant avec nos confrères de Motoring, Stephan Reil, chef de développement Audi Sport, a déclaré que la marque n’a aucun intérêt à faire des véhicules qui « vont de côté ».

« Pas de mode drift. Pas dans la R8, pas dans la RS 3, pas dans la RS 6, pas dans la RS 4. Je n’aime pas ça. Je ne vois pas la raison de le faire. Nous ne voyons pas le sens de brûler les pneus arrière. Ce n’est pas rapide. »
« C’est beaucoup plus rapide comme nous le faisons, et le drift ne convient pas vraiment à l’architecture de nos voitures », a déclaré Reil.
Selon Reil, il n’y a simplement pas besoin d’un mode drift, car un résultat similaire peut être obtenu en éteignant le système ESP du véhicule.
« Alors l’ESP n’interviendra pas pour vous-même lorsque la voiture sera totalement hors de contrôle, parce que vous lui avez demandé de ne pas le faire. Vous vouliez le contrôle complet en appuyant sur ce bouton. Vous l’avez ! » conclut Reil.

Audi a souvent été moqué, notamment face à BMW pour faire des voitures qui ne driftent pas et surtout qui ne sont pas amusantes. Mais leurs nouvelles plateformes laissent entrevoir des possibilités plus amusantes, encore trop contenues par les différentes assistances. De plus, faire des voitures amusantes et engageantes n’a jamais empêché les autres marques de faire des voitures performantes et rapides sur piste. Une Porsche 991 GT3 malgré son mode drift et 140 ch de moins boucle le tour du Nürburgring en sept secondes de moins qu’une Audi R8 V10 Plus, par exemple.

Néanmoins, nous ne sommes pas particulièrement emballés à La Revue Automobile par tous ces modes drift que nous croyons avant tout être une pure invention des services marketing. Une voiture bien construite n’en a absolument pas besoin, et sur ce point nous sommes entièrement d’accord avec M. Stephan Reil. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Etienne Roville

Votre avis nous intéresse sur :  Audi RS : pas de mode drift de prévu

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter