Bmw

BMW R nineT : The Japan Project !

Les préparateurs nippons sont reconnus pour leur souci du détail et leur liberté artistique. C’est la raison pour laquelle le designer en chef de BMW Motorrad, Ola Stenegard, a invité quatre grands maîtres de la personnalisation japonaise à se pencher sur la sculpturale BMW R nineT.

+ de photos Bmw R nineT Project Japan

En 200 jours seulement, Go Takamine (Brat Style), Kaichiroh Kurosu (Cherry’s Company), Shiro Nakajima (46 Works) et Hideya Togashi (HIDE Motorcycle), ont rendu leur projet. Le résultat est de l’ordre de l’extraordinaire, dans le sens premier du terme, avec des machines hétéroclites et totalement méconnaissables, rendant ainsi un vibrant hommage à l’une des motos les plus sexy du moment.

Quatre BM à la sauce soja …

Tout commence avec le « Cyclone » de Go Takamine chevauché par Chris Pfeiffer, champion du monde de stunt riding. La nineT s’est ici transformée en « Tracker Bike » d’une légèreté déconcertante avec un réservoir doré, peint à la main et des nombreux composants chromés. Go Takamine a avoué : « Ce Tracker Bike représente pour moi une union entre le passé et le futur, une moto moderne cachée sous une couche de nostalgie ».

Dans le même esprit, Kaichiroh Kurosu a créé son « Highway Fighter » en mélangeant les éléments récents et historiques des motos BMW. Même, si elle a été conçue en n’utilisant que des pièces modernes, elle rappelle le sublime prototype BMW R7 de 1934. Pour Kurosu, le défi était d’imaginer à quoi ressemblerait cette R nineT dans 10 ans. « Je suis persuadé que même avec une batterie électrique à la place de son bicylindre, elle serait toujours aussi cool », confesse Kaichiroh.

A l’inverse, le « Clubman Racer » de Shiro Nakajima est le résultat de sa passion pour les motos de course. Basée sur une plateforme légère et fonctionnelle, la R nineT de Nakajima s’inscrit parfaitement dans l’esprit de ses « racers » précédents. « Je voulais créer une machine un peu plus sportive qu’un Café Racer typique, une moto capable de parcourir aussi facilement les rues encombrées de nos villes, les routes sinueuse de montagnes que le tarmac d’une piste. Pour y arriver, une seule solution : l’allégement ! ».

Enfin, le «Boxer » de Hideya Togashi est une variation intemporelle de la R nineT dans un design sportif classique. Son profil, rappelle les répliques de course des années soixante-dix. Elle réveille en même temps la nostalgie et le désir des amateurs de moto. Hideya Togashi lui-même nous dit: «La caractéristique principale de cette moto est son réservoir de carburant fuselé en aluminium. Il semble embrasser le pilote, tandis que la conception de la silhouette est empruntée à celle des modèles de course des seventies. »

Les rois de la customisation !

Voilà encore une démonstration fabuleuse du savoir-faire nippon sur la préparation de deux roues. Les quatre machines sont entièrement réalisées à la main et par des esprits entièrement libres. La question qu’il convient de poser maintenant aux designers de la marque allemande, pourrait bien être : pourquoi ne pas s’inspirer de ces OVNI roulants pour en faire une future famille nineT ?

Daria Julkowska

Votre avis nous intéresse sur :  BMW R nineT : The Japan Project !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter