LifeStyle

Carlos Tavares quitte Renault

C\\'est par le biais d\\'un communiqué fort laconique que Renault SA a fait savoir que Carlos Tavares le N°2 du grand constructeur français n\\'entrait plus dans son organigramme. Après Patrick Pelata, limogé après le rocambolesque épisode de l\\'espionnage du Technocentre, c\\'est le deuxième dirgeant de haut niveau qui quitte Renault, laissant à Carlos Ghosn et ses équipes la totale main mise sur le grand groupe international.

+ de photos LifeStyle Carlos Tavares

''D’un commun accord avec Renault, M. Carlos Tavares cesse à compter de ce jour d’exercer ses fonctions de directeur général délégué aux opérations de Renault, afin de poursuivre des projets personnels.

M.Carlos Ghosn remercie M. Carlos Tavares pour sa contribution aux résultats de Renault tout au long de sa carrière dans l’entreprise.

M. Carlos Ghosn assure à titre temporaire les fonctions opérationnelles qui étaient déléguées à M. Carlos Tavares.

Une adaptation de l’organisation visant à renforcer les performances industrielles et commerciales du Groupe Renault sera arrêtée et communiquée prochainement.''

Clair, net et précis comme un couperet. Carlos Tavares avait exprimé il y a quelque temps la possibilité d'une évolution de carrière. Il envisageait même la Présidence Générale de General Motors ou de Ford. S'il avait pensé un temps à  la succession directe de Carlos Gohsn, il semblait y avoir renoncé compte tenu de l'âge de l'actuel PDG qui a encore de (belles) années devant lui à la tête de Renault, Nissan, Logan et Lada.

La décision semble avoir été prise rapidement et quelques rumeurs font état de divergences de stratégie entre les deux Carlos. Il semble en tout cas que l'ancienne Régie Nationale des Usines Renault soit devenue trop petite pour permettre la coexistence des deux managers.
Passionné de sport automobile, on devait à Carlos Tavares la reprise du nom d'Alpine et l'engagement de la marque aux dernières 24 Heures du Mans. Même si en fait la voiture était une Oreca (ex Courage) rebadgée avec un moteur Nissan (ex Zytek), le renouveau apparent de la marque de Dieppe avait soulevé l'enthousiasme de milliers de fans.

Carlos Tavares était également intervenu dans l'incompréhensible erreur de marketing de Renault qui a galvaudé le nom de Gordini en affublant une Twingo sous motorisée d'une livrée bleu aux bandes blanches, les véritables emblèmes du renouveau du sport automobile français à la fin des années soixante. En imposant les services de Renault Sports à la conception et à la réalisation des modèles ''typés'' de la gamme, il a réussi à redresser la barre et à proposer par exemple la très efficace Clio 4 RS, une référence désormais dans la catégorie des petites sportives.

Jean-Michel Le Roy

Votre avis nous intéresse sur :  Carlos Tavares quitte Renault

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter