Ford

Essai Ford Fiesta Black Edition : en rouge et noir

Il manquait à la Fiesta une version intermédiaire située entre la sportive ST et le reste de la gamme. Pour y remédier, Ford a retravaillé son moteur trois-cylindres Ecoboost et revu la suspension afin de rendre sa citadine sportive, mais pas trop. Pari réussi ?

+ de photos Ford Fiesta Red Edition Black Edition

Non, Jeanne Mas n’a pas été embauchée par le service marketing de Ford et pourtant, cette Fiesta n’est disponible que dans ses deux teintes fétiches. Toutefois, il n’est pas réellement question de choisir pour l’un ou l’autre des coloris puisque la Black Edition reçoit un toit rouge et la Red Edition, un toit… noir !

 

ford fiesta black extérieurfiesta black and red

Des tarifs agressifs, mais ...

 

Débutons la revue d’effectif par les tarifs, ou du moins les officiels car le site http://www.ford.fr propose régulièrement des promotions intéressantes. Officiellement donc, la Black Edition est affichée à 18 250 €. C’est 500 euros de plus que la rouge du fait du Noir Scala facturé plus cher. Un prix agressif par rapport à la concurrence qui ne doit pas cacher une politique d’options que nous retrouvons un peu partout dans le catalogue Ford et qui peut faire gonfler la note. En effet, ces deux versions « spéciales » sont basées sur la finition Edition et non sur la Titanium, même si quelques équipements, dont l’accoudoir central, ont été rajoutés, au contraire de la climatisation automatique ou des jantes 17" de notre modèle d’essai.


La présentation intérieure de la Fiesta commence à dater même si la Clio 4 démontre qu’on peut faire plus moderne sans que cela soit une réussite… En revanche, la 208, bien que non exempte de défauts, semble plus qualitative. La petite Ford compense par un tempérament sportif assumé avec notamment la présence des sièges sport – à ne pas confondre avec des baquets !

ford fiesta black intérieur

 

Il cache son jeu

 

La botte secrète des Fiesta Black & Red se situe sous leur capot qui abrite un des plus petits moteurs du marché. Petit par sa cylindrée (d’un litre), l’Ecoboost l’est aussi par son encombrement. Ford n’a jamais cessé de rappeler qu’il était si compact et léger qu’un homme pouvait le soulever sans difficulté. Malheureusement, qui dit petit moteur dit souvent petit agrément de conduite. Sauf ici ! Si l’on ne vous informe pas sur les spécificités de ce moteur, impossible de les deviner. Relativement souple et rond, il dispose de suffisamment de couple à bas régime pour une conduite appréciable en ville. Pas besoin de jouer constamment du levier de vitesse pour faire avancer la machine si bien que l’on comprend mieux pourquoi ce moteur a été élu trois fois de suite moteur de l’année. Dans cette déclinaison de 140 chevaux, il gagne également en rage dans le compte-tours et n’hésite pas à monter dans les hauts régimes. Dommage que ce vaillant moulin soit pénalisé par un étagement de boîte castrateur. Les reprises et les performances sont les autres victimes collatérales de ce choix dicté par les émissions de CO2 avec des performances en retrait face aux GTI de puissance équivalente commercialisées il y a dix ans. On ne peut pas non plus dire que la consommation en sorte gagnante puisque dès lors que l’on s’amuse avec la pédale d’accélérateur, la moyenne s’envole bien loin des 4,5 litres/100 km annoncés…

 

GTI or not GTI ?

 

La course à la puissance ne cessant de se poursuivre, peut-on encore prendre du plaisir avec 140 chevaux ? La réponse est oui. Certes, les trains roulants moins efficaces et la suspension surélevée par rapport à la Fiesta ST font que la Black Edition ne peut rivaliser, mais elle n’en avait de toute façon pas la prétention. Il est ici question de conduite relativement dynamique et de puissance suffisante pour s’extirper du flot de circulation sans avoir recours au diesel. Mission accomplie.
Tout n’est pas parfait bien sûr. La direction trop assistée trahit la polyvalence visée ce qui est moins le cas de l’amortissement, plutôt sec en vue de compenser la hauteur de caisse. Cela reste quand même acceptable et d’autres véhicules de la catégorie font pire dans le domaine. Quant au train avant, il manque de précision pour une GTI ce qui répond à la question posée plus haut.
Le gros point fort de la Fiesta est parfaitement identifiable au cours d’un tel essai. À une époque où les voitures sont de plus en plus véloces et où les sensations qu’elles distillent sont inversement proportionnelles, l’impression de vitesse de la Fiesta est juste. On sait quand on roule trop vite et on n’a pas l’impression de trop se traîner à allure réglementaire. En cette période de répression routière, c’est une bonne nouvelle…

 

Conclusion


Mi-sportive, mi-citadine, la Fiesta Black Edition est une sorte de mini GT. Sa carrosserie explicite devrait en faire craquer plus d’un(e), bien aidée par un prix concurrentiel, à la condition de ne pas sélectionner toutes les options disponibles. Une offre cohérente pour ceux qui trouvent la ST trop extrême…

Photos : Ford

Note : 14/20

Prix : 18 250 €

 

BIEN VU
Moteur agréable
Amortissement agréable
Look spécifique
Tarifs agressifs, mais…

 

À REVOIR
… beaucoup d’options
Étagement de boîte
Consommation réelle

Maxime Joly

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Ford Fiesta Black Edition : en rouge et noir

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter