Jaguar

Essai Jaguar XF, pour en finir avec les Allemandes

Comment en finir avec l’hégémonie des berlines premium d’outre-Rhin ? Nos cousins britanniques nous apportent une réponse cohérente avec la nouvelle Jaguar XF qui vient d’être revue de fond en comble. Sous une carrosserie a priori presque inchangée, la XF nous revient avec de solides arguments : nouveau châssis, nouveaux moteurs, technologies de pointe et surtout de l’adrénaline à son volant.

+ de photos Jaguar XF 30d

Du charme…

Cette nouvelle XF semble bien proche de l’ancienne génération au plan stylistique. Il faudra être un amateur d’automobiles pour la reconnaître. Pourtant, même si elle en reprend l’allure générale, elle est bien plus affûtée et élégante que sa devancière.

Pas de fioritures dans ses lignes et proportions ! Avec son profil élancé, les designers lui ont offert une silhouette de coupé. Les portes sont lisses et laissent la ceinture de caisse plongeante magnifier le long capot bosselé. Son porte-à-faux avant court et ses belles jantes en alliage la distinguent de ses concurrentes teutonnes par sa simplicité et sa pureté. De face, la calandre massive et rectangulaire présente une grille plus verticale avec une tête de félin pour logo central. Cela lui donne une apparence plus mature et élaborée que la précédente. Les optiques effilées, tel le regard d’un fauve, intègrent des LED de jour en forme de « J » ainsi qu’un dessin modern quad. Elles font référence aux quatre phares ronds emblématiques des anciennes Jaguar. En poupe, les feux LED sont arrondis et coupés par une ligne horizontale chromée. Pour obtenir la combinaison parfaite des feux arrière et de cette bande chromée, le coffre est constitué de deux emboutissages en acier, joints par brasage laser. En reculant de quelques pas et en tournant autour du véhicule, cette nouvelle XF offre des lignes simples et fluides.

Même si son opinion est forcément partisane, Ian Callum, directeur du design de Jaguar semble partager la mienne. Pour preuve, ce qu’il m’a déclaré : « Je pense que la XF est la plus belle voiture de sa catégorie. Élégante, équilibrée, intègre, la nouvelle XF respecte la tradition sportive des berlines Jaguar tout en étant parfaitement contemporaine. »

Passons dans le cockpit…

Évidemment, comme toute bonne Jaguar qui se respecte, cette nouvelle XF ne fait pas dans l’originalité, mais dans le sérieux. Avec un dessin d’habitacle mimant l’ancienne génération, les propriétaires actuels ne seront pas déboussolés. Pour ma part, j’ai apprécié la ceinture incurvée qui court d’une porte à l’autre à la façon du tableau de bord de la grande XJ. Je retrouve également la commande de boîte rotative escamotable et les aérateurs pivotants qui démarquèrent la XF lors de son lancement en 2007. Les sièges sont, quant à eux, plus travaillés et intègrent de très nombreux réglages électriques. Lorsque la vitesse augmente, il est même possible d’accentuer les soutiens latéraux. C’est simple et efficace !

Au centre du tableau de bord, un écran tactile de 8 pouces contrôle le système d’infodivertissement InControl Touch. Dans la manipulation, les possesseurs de smartphones et tablettes ne seront pas désemparés devant la multitude de possibilités. Le système requiert d’ailleurs les mêmes gestes : balayage pour changer de page ou de morceau de musique, glissement pour dérouler des cartes routières, etc. Le GPS gagne en cohérence et en efficacité avec l’utilisation de l’affichage tête haute. En mélomane amateur, je connecte mon portable à la pomme via le Bluetooth. Je lance Touch des Daft Punk et profite de l’excellent travail des ingénieurs de Meridian. Le son est clair, limpide et puissant. Plus tard, j’apprendrai qu’il provient d’un système numérique Meridian de 825 W avec Sound surround et 17 haut-parleurs.

Affûtée et légère

Sous cette jolie robe, la nouvelle caisse est composée à 75 % d’aluminium. De quoi revendiquer une baisse de sa masse pouvant atteindre jusqu’à 190 kg et une rigidité accrue de 28 % versus l’ancien modèle. En plus de ce régime, les ingénieurs ont fait dégringoler le Cx de 0,29 à 0,26. Pas mal pour une voiture de 4,95 m de longueur, 1,90 m de large et 1,45 m de haut !

Sous le capot, le 2.2 L diesel passe à la trappe, remplacé par le nouvel Ingenium 2.0 D de 163 ou 180 ch, ce qui fait de la XF 20d le véhicule le plus économe de son segment, avec 104 grammes de rejets de CO2 par kilomètre.

Moi, j’ai surtout pris le volant de la XF 3.0d. Son V6 3.0 litres turbo diesel de 300 chevaux et son couple de camion de 700 Nm, m’a complètement séduit. Couplé à une boîte automatique à 8 rapports, proche de la perfection, ce modèle sait aussi bien jouer la limousine tranquille que la berline énervée. Question performances, cette JAG s’annonce avec un 0 à 100 km/h en 6,2 secondes et une vitesse limitée électroniquement à 250 km/h. Son châssis couplé aux suspensions actives excelle sur les petites routes pyrénéennes. La berline virevolte, virage après virage, à la façon d’une sportive à propulsion. Les sensations sont bien là et le plaisir aussi !

Passer le pas ?

Toute la question est là. Faut-il oublier les berlines premium allemandes au profit de cette nouvelle Jaguar XF ? Dans les faits, elle soutient la comparaison. Elle offre une conduite agréable, plaisante et même sportive pour celui qui osera la cravacher. Pour en avoir la preuve, les gens de Jaguar m’ont fait cadeau, en toute fin de programme, d’une dizaine de tours du circuit de Navarra sur la version la plus explosive de la gamme avec ses 380 chevaux : la Jaguar XF S AWD. Mais ceci est une autre histoire…
Note : 15/20
Prix de notre Jaguar XF 30d R Sport : 67 620 €

Bien vu :
- Le designe élégant
- Le comportement joueur
- Les moteurs diesel de bon niveaux

A revoir :
- Le tarif monte vite
- Le confort des suspensions
- Attention à la conso lorsque l'on attaque la pédale de droite


Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Jaguar XF, pour en finir avec les Allemandes

image profil
PhV
2015-09-21 12:19:15  

Une voiture aussi classe avec un diesel, quelle misère.

image profil
cobra
2015-10-08 17:45:24  

Il y a l'essence ! Surtout maintenant il faut mieux éviter le Diesel car son avenir est derrière.

image profil
VIRGILE
2015-10-08 18:11:45  

Bonjour Cobra, Effectivement, l'avenir du Diesel peut paraitre incertain mais je vois mal les politiques l'interdir alors que c'est eux qui le mettait en avant dans un passé récent (prime à la casse...). De plus, pour ce genre de berline, le Diesel a un réel atout en terme de consommation et d'usure du moteur. Jaguar a souhaité lancé une XF qui se montre fiable et destiné pour les flottes commerciales et les taxis.

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter