Kia

Essai KIA Sorento : L

Depuis sa sortie en 2002, le KIA Sorento a s?©duit quelque 15?000 clients. Avec cette nouvelle version, la marque cor?©enne vise principalement le march?© am?©ricain. Dans cette dynamique, elle se pr?©sente avec de plus gros volumes, plus d‚Äô?©quipements et pourrait venir conqu?©rir une client?®le plus premium, y compris en Europe.

+ de photos Kia Sorento 2.2 CRDi

Design

Nous voilà face au gros SUV de la marque. Vu de l’arrière, il semble un peu dépassé, avec un hayon très plat et une forme de feu un brin trop standard. Efficace, mais sans véritable caractère. Dommage. En allant vers l’avant, les éléments s’améliorent, des lignes vont se fondre sur les flancs, la perte de 50 mm de hauteur et l’augmentation de 100 mm en longueur lui confèrent un design plus effilé. Le travail semble plus présent. Une fois à l’avant, son caractère se révèle ! On sent l’inspiration issue directement du Kia Cross GT. L’aplat blanc que nous regardions prend des airs de GMC et lui donne une véritable stature. On déplore tout de même la taille des jantes – 18 pouces en finition premium, c’est un peu faible – laissant apparaître un flanc de 60 mm pas très élégant. Il faudra miser sur la finition ultimate pour chausser le SUV en 19 pouces.

Vie à bord

Le poste de conduite est véritablement plaisant, notamment grâce au confort de l’assise : les lombaires sont maintenues et une ceinture bien enveloppante vient supporter le conducteur. Nous aurions certes aimé des commandes centrales légèrement tournées vers le pilote, cependant nous avons apprécié le soin apporté à la finition de l’habitacle, où un cuir de qualité se trouve associé à des plastiques moussés. Quelques réserves subsistent néanmoins quant au vieillissement des plastiques vernis.
À l’arrière, le confort est tout aussi présent. Et les passagers seront parfaitement à l’aise, enfin presque tous… L’architecture du Sorento impose en effet quelques contraintes de tailles. Nous avons fait le test. (Au passage, un grand merci à Sylvain pour nous avoir prêté sa grande taille à l'occasion de cet essai !) Rabaissé de 50 mm pour une taille de hauteur 1 685 mm, il ne faudra désormais pas dépasser le mètre quatre-vingt pour être bien installé aux 3 places arrière du Sorento, sous peine d’avoir le montant pour appui-tête. C’est finalement aux 6e et 7e places que les grands seront le mieux lotis. À l’aise au niveau des genoux, les longues jambes pourront s’étendre sans devoir décaler la banquette arrière et réduire à néant l’espace disponible pour les passagers des 3 places du milieu. De même pour leurs cervicales, ils n’y seront pas victimes de torticolis. À noter donc que les 2 dernières places ont réellement été prises en compte : il ne s’agit pas de sièges d’appoint. Bien pensé ! Kia a d’ailleurs même considéré un réglage de la climatisation pour ces deux passagers arrière !

Côté volume de la malle, avec 7 occupants, la contenance est un peu légère avec ses 142 L (moins qu’une Citroën C1). Néanmoins, en configuration 5 places, ce sont plus de 600 L qui seront disponibles (plus qu’une BMW Série 3 Touring). Et si toutefois vous souhaitez un brin plus de volume, il vous suffira de rabattre les deux rangées de sièges arrière – réalisable en quelque 20 secondes grâce à deux poignées – et vous libérerez un espace supplémentaire, pour tout de même atteindre au total plus de 1 600 L (un peu moins qu’un Q7). On y vient… !

Sur route

En ville, le KIA Sorento semble immédiatement trop gros et son gabarit est vite un handicap dans une circulation dense. Cependant, côté conduite, il se manœuvre sans effort et la caméra de recul est d’ailleurs un bel atout, notamment lors des créneaux ; il faut dire que les 4 780 mm de long font de lui un imposant citadin à déplacer.
Sorti de la ville, le KIA Sorento prend une autre allure et se sent bien plus à l’aise. L’autoroute est véritablement son terrain de prédilection. Il flotte sur la route, avale les kilomètres et en demande toujours plus. Ses 200 ch sont tous bien présents et avec un couple de 441 Nm de 1750 tr/min à 2750 tr/min, les montées en régimes sont honorables, mais l’ensemble de la cavalerie doit tout de même tracter les 1900 kg du mastodonte. Dommage que seul un 4 cylindres soit disponible, nous aurions aimé 2 pistons supplémentaires pour moins de rugosité.
Sur route et à rythme raisonnable, le gros KIA se laissera apprécier. Lorsque la cadence s’accélère, les virages s’enchaînent lourdement et malgré la transmission intégrale, qui lui confère une stabilité somme toute respectable, le SUV prend du roulis et devient vite pataud. Autant dire que les passagers du fond devraient se munir de casques. Côté transmission, bien que boudée, la boîte automatique n’est pas si désagréable, notamment sur les routes de montagnes où nous avons senti une bonne assistance du frein moteur. Cependant, malgré un pilotage correct de la boîte, Kia reste encore en retrait sur ce point par rapport à ses concurrentes utilisant des transmissions à 8, voire 9, rapports, favorables notamment à la réduction de la consommation.

Sans transition…, une fois les kilomètres confortablement absorbés, il faut évidemment nourrir le SUV. Si Kia nous annonce une consommation mixte de 6,7 L/100 km pour la transmission automatique, nous avons tout de même relevé un petit 9 L/100 km de moyenne sur les quelque 1100 km parcourus.

Conclusion

Le KIA Sorento s’avère être un véhicule véritablement confortable, efficace pour les longs trajets, et les 7 passagers seront bien installés à bord. S’il n’atteint pas encore les SUV haut de gamme, la qualité est montée d’un niveau supplémentaire et il conviendra parfaitement à une grande famille. Finalement, s’il faut tout de même débourser 43 990 € pour la version premium en BVM6 et 2000 € de plus pour la version automatique, ce KIA Sorento demeure selon nous le meilleur rapport qualité-prix du segment. À noter que la garantie 7 ans ou 150 000 km reste un argument supplémentaire qui pourra faire pencher la balance.

On a aimé
– L’habitabilité & le confort de conduite
– La face avant et son Tiger Nose
– La modularité


On a moins aimé
– Une boîte 6 rapports
– L’absence d’un moteur 6 cylindres dans la gamme
– Le design arrière trop sobre


En option
– Le régulateur de vitesse adaptatif (ASCC)
– Le système d’alerte de franchissement involontaire de ligne (LDWS)
– Le détecteur d’angle mort (BSD)
– Le système d’aide au changement de file (LCA)
– La fonction « Rear Cross-Traffic Alert » (RCTA)
– Le système de reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse (SLIF)

Caracteristiques techniques

MOTORISATIONS      
Moteur   2.2 CRDi 200ch BVM6 ISG 2.2 CRDi 200ch BVA6 ISG
Type    4 cylindre en lignes à injection directe à rampe commune haute pression (common rail)
Turbocompresseur à géométrie variable (VGT) 16 soupapes
Cylindrée (cm3)   2199 2199
Puissance maximale   200 (147 kW) à 3800 tr/mn 200 (147 kW) à 3800 tr/mn
Puissance administrative   12 CV 12 CV
Norme de dépollution   Euro 6 Euro 6
Couple maximal   441 Nm de 1750 tr/mn à 2750 tr/mn 441 Nm de 1750 tr/mn à 2750 tr/mn
Transmission   Intégrale Intégrale
Boîte de vitesses   Boite mécanique Boite automatique
Nombre de rapports   6 rapports 6 rapports
Distribution   Chaine Chaine
       
PERFORMANCES      
Vitesse maxi (km/h)   203 203
Acceleration 0-100 km/h (s)   9 9,6
CONSOMMATIONS      
Urbaine (l/100km)   7,6 7,7
Extra-Urbaine (l/100km)   5,3 6,1
Mixte (l/100km)   6,1 6,7
Emissions de CO2 (g/km)   161 177
Capacité du réservoir (litres)   70
Type de carburant   Diesel
       
CHASSIS      
Direction   Crémaillère, avec assistance électrique (MDR)
Rayon de braquage (m)   5,54
Suspensions Avant Indépendante, avec jambe de force type pseudo MacPherson, ressorts hélicoidaux et amortisseurs à gaz
Arrière Indépendante, avec essieu multibras compact, ressorts hélicoidaux et amortisseurs à gaz
Freins Avant Disques ventilés 320 x 28 mm
Arrière Disques pleins 314 x 18 mm 
Jantes et pneumatiques Avant Alliage 18" avec pneumatiques 235/60 R18 (finition premium)
Arrière Alliage 19" avec pneumatiques 235/60 R19 (finition ultimate)
       
DIMENSIONS EXTERIEURES      
Longueur (mm)   4780
Largeur (hors rétroviseurs) (mm)   1890
Hauteur (mm)   1685
Empattement (mm)   2780
Garde au sol (mm)   185
Angles d'attaque et de sortie (°)   16.9 21.0
       
POIDS       
Poids à vide (mini-maxi) (kg)   1821-1857 1849-1885
Poids total autorisé en charge (kg)   2510

 

 

St?phane Pierre

Votre avis nous intéresse sur :  Essai KIA Sorento : L

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter