Mazda

Essai Mazda 3 SKYACTIV-D : un gros diesel onctueux

Mazda part ?† la conqu?™te du plus gros segment de v?©hicules en Europe, celui des berlines compactes. Mais le podium est trust?© depuis longtemps par les Allemandes comme la Golf, Ford Focus et Opel Astra. Le constructeur japonais, en partant d\'une feuille blanche pour concevoir sa nouvelle Mazda3, cherche ?† convaincre de nouveaux acheteurs.

+ de photos Mazda 3 Skyactiv D

Le mouvement est un art

La Mazda3 reprend allégrement les nouveaux codes stylistiques de la marque d’Hiroshima. On retrouve donc les traits caractéristiques des nouvelles CX-5 et Mazda6 : un long capot, un habitacle repoussé au maximum vers l’arrière du véhicule, une calandre massive ornée du gros logo de la marque, une ceinture de caisse haute et plongeante. Les designers du constructeur le nomment de KODO, l’art du mouvement en Japonais. Elle à un gros avantage. Elle se différencie dans un des marchés les plus disputés, où les ténors ne veulent prendre absolument aucun risque (la Golf) inspirant très vite une grande lassitude. Bref… Cette Mazda s’exprime avec caractère !

Dans l'habitacle, c’est le bouleversement

Rien n'est trop beau pour la Mazda3. Le constructeur a entièrement repensé le cockpit de la compacte. Il se rapproche des standards des produits du vieux continent avec par exemple une ergonomie orientée vers le conducteur et l'apparition d'un affichage tête haute. En plein centre du tableau de bord trône également un écran tactile ressemblant à un iPad. Il contrôle le tout nouveau système d'infodivertissement regroupant les fonctions de GPS qui tient compte d'infos en temps réel comme le prix des carburants ou la météo, l’excellent système audio surround Bose à neuf haut-parleurs et l’ordinateur de bord.

Un gros diesel ou rien

Alors que la norme dans la catégorie se situe plutôt au niveau d'un 1.6 L d’environs 120 chevaux, Mazda nous propose le meilleur de sa technologie dans un gros 4 cylindres de 2.2 litres de 150 chevaux et 390 Nm de couple. Evidement, une telle cylindrée l’empêche de se mesurer avec les compactes les plus sobre de la catégorie, capable en condition réelle d’utilisation de passer sous la barre des 4,5 litres aux 100km. Lui, il en demandera un minimum de 5,5 litres. Mais à la différence de ces concurrentes, il reprendre facilement dès 1.500 tr/min et pousse avec vigueur jusqu’à plus de 3.500 tr/min. La boîte de vitesse, aux débattement courts et sportifs, peut parfois accrocher, le reste du temps elle reste douce et docile.

La prise en main

Moelleux mais précis. La Mazda3 est difficile à appréhender au début. Les suspensions et la direction souple donne une impression de flou. Mais avec le temps, on s’habitue d’autant que la tenue de route est d’un bon niveau et que la caisse de cette troisième génération s'allège d'un bon 70 kg. Les sièges, bien dessinés participent à l'agrément et au confort. Le freinage est puissant, endurant et facile à doser. Le bilan dynamique de cette 3 est positif et la place dans la bonne moyenne.

L’offre commerciale

C’est bien là son point faible. La Mazda3 est construite au Japon et pour éviter des problèmes de production/approvisionnement le constructeur limite son offre commerciale à 3 moteurs dont notre 2.2 SKYACTIV-D 150 ch qui représente le seul diesel. A ceci s’ajoute un niveau d’équipements ultra complet avec sur la finition de base (celle de notre essai) ELEGANCE : des jantes alliage de 16 pouces, un système d’info-divertissement intégrant le GPS, une excellente sono, des aides aux parking, la climatisation bi-zone … De fait le prix de base est en adéquation : 27 300€. Un tarif très élitiste la plaçant dans la cour des compactes premium et délaissant le gros des ventes qui tournent aux alentours de 20 000€.

Place au comparatif technique entre notre Mazda3 2.2 SKYACTIV-D et la Volkswagen Golf TDI 150 :

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Mazda 3 SKYACTIV-D : un gros diesel onctueux

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter