Mini

Essai Mini Clubman Cooper SD 4ALL : la Mini en grand

Chez Mini, on conna?Æt bien la citadine, le crossover Countryman et le break Clubman. La nouvelle g?©n?©ration de celui-ci roule d?©j?† sur nos routes, mais en pleine p?©riode hivernale, le constructeur nous d?©voilait une version 4x4 de son nouveau Clubman. Il ?©tait temps pour nous d‚Äôen prendre le volant.

+ de photos Mini Clubman Cooper SD 4ALL

Ma Mini devenue grande !

Présent depuis presque toujours dans la gamme Mini, le break Clubman n’est plus l’excentrique qu’il était autrefois. Ce nouvel opus est bien plus bourgeois et conventionnel qu’il a pu l’être dans les générations précédentes. Bien heureusement pour les aficionados, il conserve toutefois les deux portes battantes pour l’ouverture du coffre. De quoi lui conférer un style unique, mais également une praticité pas vraiment au rendez-vous. Pour le reste, le Clubman singe trait pour trait la face avant de la Mini Cooper, alors que son profil gagne en longueur.

Quelques centimètres qui permettent de proposer un habitacle bien plus accueillant pour les passagers. Il est maintenant possible d’emmener trois passagers sur la banquette arrière. Et puis en abandonnant la porte antagoniste de l’ancienne génération au profit de deux portes classiques, il n’est plus nécessaire d’être un contorsionniste pour monter à bord. Enfin, la soute à bagages peut désormais proposer 360 litres banquette en place, et même 1 250 litres banquette rabattue.

MINI Clubman Cooper SD pack John Cooper Works

Le passage en 4 roues motrices…

Cette nouvelle transmission intégrale répartit le couple entre les essieux avant et arrière en fonction des conditions et du style de conduite. Ce système n’est pour l’instant disponible qu’avec les moteurs Cooper S et Cooper SD, des 4 cylindres turbo de 2 litres essence et diesel, développant respectivement 194 et 190 chevaux.
Bon à savoir : la version diesel n’est disponible qu’avec la boîte automatique à 8 rapports. C’est justement le modèle que j’ai choisi d’essayer.

La transmission intégrale ALL4 ne transforme pas le Clubman en tout terrain pur et dur. En pratique, cette Mini reste la plupart du temps animée par ses seules roues avant. Mais sur les surfaces glissantes ou difficiles, comme le sable, la boue ou la neige, dès que les roues avant patinent, le système renvoie la puissance vers l’arrière. Ce qui garantit une meilleure tenue de route dans toutes les situations.

Mini Clubman et le finition John Cooper Works

Réputation de Karting ?

Une Mini c’est avant tout un comportement vif et joueur à souhait. Il faut bien dire que ce nouveau Clubman ne fait pas mentir sa réputation. Le châssis rallongé associé au système ALL4 fait des merveilles. Ce Clubman se montre stable et prévisible. Encore mieux ! Ce Clubman virevolte de courbe en courbe sur les petites routes de campagnes. La direction est ferme et directe, mais il est vrai que le confort, même s’il est meilleur qu’à bord des anciennes Mini Hatch et 5 portes, reste toujours très ferme en ville.

Le couple moteur-boîte de vitesses fonctionne de concert pour distiller la cavalerie sans trop d’effort. La boîte Steptronic à 8 rapports se révèle très agréable et change les rapports en douceur. Si l’envie vous en vient, le mode sport et les palettes au volant permettent de prendre le contrôle et de faire monter le 2.0 diesel à 4 cylindres dans les tours.

On peut changer les rapports manuellement via les palettes au volant, mais en mode automatique, les vitesses passent en douceur ; comme un couteau dans du beurre tendre. Cette boîte permet d’exploiter au mieux le moteur 2.0 diesel à 4 cylindres, qui est crémeux en conduite courante, mais qui sait aussi se faire élastique et vif.

MINI version Break Clubman son habitacle

Une facture… très salée !

Comme toujours chez Mini, le modèle n’acquiert tout son charme qu’après un passage par la liste d’options et de personnalisations nombreuses. Le modèle que m’a confié Mini en est justement truffé. Si le prix de base de mon Clubman Cooper SD 4ALL est de 34 900 €, pour avoir son look et ses équipements, l’acheteur devra rallonger de 6 500 € pour le Pack « John Cooper Works ».

Rallonge également nécessaire pour profiter des équipements optionnels tels que les éclairages d’ambiance ou les systèmes multimédias. Mini regroupe heureusement les options intéressantes dans quelques packs. Mais si vous êtes trop enthousiaste avec les options, la note grimpe vite très haut. Par contre, question consommation, lors de notre court essai, le Clubman a réclamé 6,6 l/100 km.

Conclusion

Ce Clubman reste bien une Mini. Prix élitiste, comportement routier joueur et cockpit habitable. Elle respire l’esprit Mini. La transmission intégrale ALL4 apporte ici un peu plus de tranquillité d’esprit et cela, peu importe la saison. C’est donc un choix qui se justifie.
Note : 13/20

Bien vu :
- Le style toujours Mini
- Le gain d’espace intérieur
- Système ALL4 convaincant

À revoir :
- Ouvertures des portes du coffre
- Les tarifs d’une grande berline premium
- Pour ce prix, passez à la Cooper S (essence) vraiment sportive

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Mini Clubman Cooper SD 4ALL : la Mini en grand

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter