Mitsubishi

Essai Mitsubishi Lancer Evolution X : Juste brutale

Vous aimez les virages ? Vous adorerez cette Mitsubishi Lancer Evo ! Toute droite sortie des ann?©es 90, cette Mitsubishi est l‚Äôarch?©type du bolide sans concession. La Lancer Evolution est malheureusement l‚Äôune des derni?®res brutes de la route.

+ de photos Mitsubishi Lancer EVO

Toi Ferrari, moi Mitsu

C’est au petit matin du 12 Janvier que me vient cette idée de faire l’essai du dernier des mohicans de la marque aux trois diamants sur la piste du Circuit de Dreux. Cela m’a permis d’être en écho avec l’essai clinquant et tellement banal de mon collègue Philippe Martinet avec sa Ferrari 458 Italia, toute rutilante. Monsieur est un snobinard ;-)

L’hargneuse EVO X

Ici pas question de parler de GT. Tout est brutal ! A commencer par le turbo fonctionnant à l’ancienne. Il s’exprime tout d’un coup et seulement au-dessus des 3.500 tr/min. Alors bien sûr, en dessous de régime le 4 cylindres reprend en souplesse mais sans montrer une vigueur digne de ses 295 chevaux. Passé ce régime le système de compression se met en action en soufflant férocement dans la chambre de combustion. Même pas le temps de dire ouf qu’un voyant rouge s’allume au compte-tours, incitant le conducteur à passer le rapport suivant. Et le rapport suivant engagé, le rythme recommence avec la même hargne. Quel moteur !

Sur le tarmac

Pour la tenue de route, Mitsubishi s’en remet à une bonne vieille suspension et à la transmission intégrale capable de transmettre la cavalerie jusqu'à 70% sur les essieux. Dans la pratique, le bolide est bluffant d’efficacité ! Les virages, qu’ils soient serrés ou longs, ne demande qu’un léger mouvement sur le volant. C’est comme si la voiture devinait la route. Atteindre les limites d’adhérence est presque impossible, même avec l’anti patinage et l’ESP déconnectés. Pour finir, le système de freinage d’origine Brembo est tout simplement au-dessus de toute critique.

Et dedans ?

Et bien, c’est un peu la déception… Avec les compteurs pile au milieu du volant, on sent que le sport transpire au travers de cette bombe sur roues. D’autant que les sièges baquets maintiennent impeccablement. Du sport, oui, mais pas forcément de la qualité : plastiques durs, ajustements moyens, tout cela nous ramène à des critères des années 90. Quant au combiné d’info-divertissement. C’est simple, y en a pas ! Il faudra se contenter d’un autoradio RDS avec lecteur CD MP3. Donc ne chercher pas à connecter votre Smartphone, c’est impossible.

L’essentiel n’est pas la

Bon, je l’admets, on n’achète pas un tel engin pour s’extasier sur la qualité des plastiques et pour le style du tableau de bord… Surtout que l’engin est suffisamment pratique avec une habitabilité correcte et un coffre suffisant pour accueillir 4 personnes et leurs bagages. On l’achète parce que rouler avec elle tous les jours, c’est renter dans un bolide de rallye qui rend le sourire à chaque rond point ou ligne droite de votre parcours. Une voiture plaisir pour parents pressés…

L’état m’a tué

A 46.500€, la Lancer EVO X est presque donnée si on fait un ratio plaisir/prix. Mais la nouvelle politique sur les émissions de C02, la place dans la catégorie la plus polluante et demande une surtaxe de 8.000€ en malus écolo.

Place à notre comparatif technique et pour faire suite a notre introduction, voici le match entre la Mitubishi Lancer EVO et la Ferrari 458 Italia :

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Mitsubishi Lancer Evolution X : Juste brutale

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter