Volvo

Essai nouveau Volvo XC60 AWD D5 et T6 : confortablement v?

C‚Äôest notamment gr?¢ce au premier XC60 que Volvo a effectu?© son spectaculaire redressement. Le but du nouveau est simple : rester leader du march?©‚Ķ

+ de photos Volvo XC60 D5 AWD

Après neuf ans d’existence, le succès du XC60 ne faiblit pas. Au contraire, il continue même de progresser en France. Numéro 1 de son segment, le millionième exemplaire est récemment sorti des chaînes. En parallèle, le XC90 fait également très fort en marquant à la culotte le BMW X5. Après avoir produit 500 000 véhicules dans le monde en 2016, les ambitions sont encore à la hausse à Göteborg…

nouveau volvo xc60 arriere

Un design repris du XC90
Volvo aurait eu tort de se priver. Le XC90 étant probablement le plus élégant SUV de sa catégorie, cela devient également le cas pour son petit frère. Quelques légères différences sont quand même visibles comme, par exemple, les LED avant au dessin formant le marteau de Thor et rejoignant la calandre. À ce propos, il en existe trois, chacune des finitions Momentum, Inscription et R-Design disposant de sa propre calandre. Au total, 13 couleurs sont proposées au catalogue. 

L’intérieur est également spécifique bien que le dessin soit ressemblant à celui du géant suédois. Le grand écran central regroupe les commandes (y compris la ventilation) et les éléments de connectivité. Quelques touches patriotiques sont parsemées dans l’habitacle : en effet, on trouve le drapeau de la Suède sur les sièges et la planche de bord. Enfin, sachez qu’en France, le rythme des commandes est pour l’heure de 50 par semaine ! Et pourtant la concurrence est rude avec le trio allemand (Mercedes GLC, Audi Q5 et BMW X3 – pas encore renouvelé), le Jaguar F-Pace et l’Alfa Romeo Stelvio.

volvo x60 interieur

Les finitions
Celle de départ est la Momentum, principalement caractérisée par les jantes 18 pouces et les sièges en tissu. En parallèle, on trouve la Business destinée aux flottes avec cuir et navigation, entre autres choses. Plus typée sportive, la R-Design dispose du châssis sport et du cuir. Si vous préférez les ambiances cossues, il y a les Inscription et Inscription Luxe, toutes deux plus chères. En D5, les prix vont de 53 600 € à 64 830 €.

Accès sur la sécurité

La sécurité est la marque de fabrique de Volvo. Intégrée dans l’ADN de la marque, cela ne change pas à l’approche de la conduite autonome. D’ici là, de nombreuses assistances à la conduite sont disponibles (en série ou non selon le niveau choisi). Les trois nouveautés sont le City Safety avec l’assistance à la direction et prévention des collisions, l’Intelligence Safe Surround et le BLIS (surveillance anti-angle mort).  

Que des 2 litres pour l’instant
En attendant un élargissement des motorisations, le lancement du XC60 se fait sur les motorisations puissantes, mais avec toutes pour point commun d’être basées sur des deux litres. Les moteurs modulaires essence et diesel ont définitivement remplacé les 5 et 6 cylindres d’antan. Pour les amateurs de watts (ou de fiscalité avantageuse…), le T8 cumule la puissance du 2 litres et d’un moteur électrique pour atteindre 407 chevaux et 640 Nm. Nous ne l’avons cependant pas essayé.

À la place, nous avons manié le T6 de 320 chevaux et 400 Nm qui a la particularité de disposer d’un turbo et d’un compresseur (spécifiquement pour les hauts régimes). Une architecture très rare que l’on n’avait plus revue depuis le 1.4 TSI Volkswagen, à l’exception de l’hypercar danoise Zenvo ST1. Les performances sont bien là comme en atteste le 0 à 100 km/h expédié en 5,9 secondes. Avec 176 g/km de CO2, ce bloc essence restera plus que marginal dans nos contrées…

Le D5 sera lui plus prisé bien qu’il soit encore trop puissant pour monsieur Tout-le-Monde. Pour pallier l’absence du mythique 5 pattes, Volvo a fait le choix de doubler la suralimentation, mais de façon plus conventionnelle cette fois puisqu’il s’agit simplement d’un biturbo. Avec 235 chevaux pour 480 Nm de couple, ce diesel est franchement une belle réussite. La technologie Power Pulse consistant à récupérer les gaz d’échappement dans une bombonne semble efficace à bas régime. Plus silencieux que l’essence en phase d’accélération, il dispose en outre d’une belle allonge moteur. 

volvo x60 boite 8

Avec la boîte 8
La boîte automatique à huit rapports est imposée sur ces moteurs. Elle est déjà relativement bien connue, car elle équipe les tractions BMW et arrive tout juste sur la Peugeot 308 restylée. Produite par Aisin, elle voit sa gestion modifiée selon les modes sélectionnés (principalement Normal et Dynamic). Je regrette que nos modèles d’essai n’aient pas eu les palettes au volant, plus agréables pour changer les rapports à son propre rythme dans le réseau secondaire entourant Barcelone. En conduite nerveuse, la gestion est perfectible. Voir le paragraphe qui suit…

volvo x60 route

Faite pour le confort… et c’est tout
Question confort, il n’y a rien à dire, surtout avec la suspension pneumatique optionnelle. Une véritable limousine roulante. En revanche, dès que l’on veut se faire plaisir, la Suédoise vous fait vite comprendre qu’elle n’est pas là pour rigoler. La suspension est trop typée pour se permettre d’attaquer tandis que le train avant manque significativement de mordant. Pour finir, la direction ne retranscrit aucune information. D’une façon caricaturale, c’est à peu près aussi pataud qu’une Audi d'ancienne génération… 

Il est dommage de ne pas avoir pu se faire une idée sur le châssis sport des R-Design pour voir si ce manque d’entrain était corrigé. Mais pour toutes celles et ceux qui ne sont à la recherche que de confort, le XC60 est le produit qu’il vous faut.

Conclusion
Le XC60 II peut compter sur son physique pour s’attirer les faveurs des client(e)s. Ses moteurs puissants sont également performants et agréables à manier mais ne s’accompagnent pas d’un châssis les mettant en valeur… 

BIEN VU
Le plus beau de la catégorie
Présentation intérieure
Confort
Agrément/moteurs performants

À REVOIR
Manque de dynamisme
Tarifs

Note : 15/20
Tarifs : à partir de 53 600 € (D5 AWD) et de 57 100 € (T6 AWD), tous deux en Momentum
CO2 : 144 g/km D5 et 176 g/km

Crédit photo : Volvo

Maxime Joly

Votre avis nous intéresse sur :  Essai nouveau Volvo XC60 AWD D5 et T6 : confortablement v?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter