Opel

Essai: Opel Corsa 1.0 Ecotec turbo 115, une vraie bonne nouveauté

Quand pour citer un modèle automobile on peut se passer du nom du constructeur, c’est bien la preuve que la voiture en question fait partie intégrante du quotidien des gens. La Corsa s’est vendue à près de douze millions d’exemplaires à travers l’Europe depuis 1982. Opel a réussi un véritable exploit d’installer durablement ce modèle dans le segment des petites voitures, au point de réaliser 25% de ses ventes avec cette Corsa, que l’on découvre à Francfort, à un jet de pierre de Rüsselsheim fief historique de la marque.

+ de photos Opel Corsa 1.0 Ecotec Turbo 115

Il nous est donné de pouvoir constater l’évolution saisissante de la Corsa au cours des ans, en passant en revue les cinq générations alignées comme à la parade et mettant ainsi parfaitement en valeur le nouveau style de cette dernière-née.

Découverte 

Il faut bien reconnaître le talent des designers qui sont arrivés à faire du neuf avec l’ancienne plateforme de la Corsa. En effet, ayant un temps espéré une collaboration avec Peugeot, qui aurait permis de partager la structure de la 208, les concepteurs que l’on aurait cru condamnés à un simple restylage, ont réussi à nous sortir une auto vraiment nouvelle. Les dimensions ne pouvaient guère évoluer (même empattement de 2,51m et longueur accrue de 2cm), alors on a joué avec de nouvelles optiques très étudiées et quelques nervures de carrosserie étirant les formes, pour affirmer une ligne fluide, moderne, sobre et dynamique, apportant beaucoup de présence à la nouvelle Corsa. Déclinée en 3 ou 5 portes, la voiture a de quoi séduire un panel de clientèle très varié, d’autant plus que l’offre sera démultipliée tant par les niveaux de finition que par le choix multiple des moteurs.

A l’intérieur de notre cinq portes nous sommes agréablement surpris par la notion d’espace et la clarté de la planche de bord. Nous profitons de sièges certes fermes mais assurant à l’usage un bon maintien, et à l’avant comme à l’arrière, la garde au toit s’avère généreuse. La finition globale se montre à la hauteur des standards exigeants de la marque, connus sur sa gamme haute et appliqués à la petite berline emblématique de la cinquième génération.

Au niveau de la motorisation, les deux moteurs diesel proposés de 70 et 90 cv étant déjà connus, nous nous sommes appliqués à tester la voiture avec un des quatre nouveaux moteurs essence : le 1,0 trois cylindres Ecotec  turbo 115 cv. Un quatre cylindres turbo de 100 cv et deux autres moteurs essence atmosphériques, de 70 et 90 cv, complètent l’offre.

Il faut savoir que choisir comme nous l’avons fait le 3 cylindres turbo de 115 chevaux  entraîne de facto la finition haut de gamme, dite Cosmo, qui chapeaute une progression passant de Essentia, à Edition, puis à Color Edition. Tout cela conditionne bien évidemment un niveau d’équipement qui n’échappe pas aux impératifs actuels de la connectivité avec le système multimédia IntelliLink de série en version Cosmo, tout comme d’ailleurs l’aide au stationnement ou le détecteur d’angles morts, le changement de ligne intempestif, la reconnaissance des panneaux de limitation de vitesse ou aussi l’indicateur de distance de sécurité et l’alerte anti-collision.

En route !

Ainsi bardés au niveau de tout ce qui touche à la sécurité, nous affrontons sans crainte la circulation chaotique d’une grande ville comme Francfort, avec en plus toutes les perturbations inhérentes à un immense chantier de construction et de rénovation, absolument faramineux.

Si les ingénieurs ont été condamnés à utiliser la plateforme de la précédente génération, les objectifs assignés à tous étaient très clairs : plus de sophistication, plus de précision, plus d’efficacité et plus de confort. Dans cette perspective, c’est un tout nouveau châssis –abaissé de 5 mm - qui a été conçu avec des composants entièrement nouveaux, et les technologies dérivées de l’échelon supérieur se sont invitées notamment pour l’aide à la conduite. 

La prise en main de notre Corsa 5 portes ne pose aucun problème. Il est facile de trouver une bonne position de conduite et la visibilité s’avère excellente.  L’avertisseur dans le rétroviseur prévient de la présence dans l’angle mort d’un autre véhicule, ce qui permet une agréable décontraction dans cette circulation congestionnée et hasardeuse.Nous en profitons pour tester la position City de la direction.Cette nouvelle direction à assistance variable réclame en ville un effort moindre, ce qui participe du confort général de conduite.Sur route,et lorsque ce dispositif est débranché, la direction retrouve plus de fermeté à condition de rouler à bonne allure ; cependant, à vitesses moyennes, on aimerait ressentir une meilleure consistance.

Globalement, la conduite de cette nouvelle Opel Corsa apporte bien des satisfactions, tant au plan du confort général que de l’agrément procuré par un ensemble mécanique très homogène et cohérent.

Expliquons-nous. Le moteur se montre à la fois discret, vif, efficace et puissant. Jamais on ne se douterait avoir affaire à un trois cylindres avec certains bruits intempestifs. Il est certain qu’un gros travail a été effectué en la matière, pour maîtriser une aussi grande discrétion de fonctionnement. De plus, le système Stop&Start fonctionne sans retard et participe du confort d’utilisation de la Corsa. Sur notre modèle d’essai, notre vaillant trois cylindres est servi par une toute nouvelle boîte de vitesses à six rapports, à la fois douce et précise. Comme le freinage remplit sa fonction en toute circonstance avec progressivité et efficacité, au volant de la Corsa on se sent en sécurité et l’on apprécie la conduite facile et détendue ainsi procurée, d’autant mieux que, grâce au châssis efficace et train avant entièrement revu, le comportement routier devient quasi exemplaire. Les suspensions effectuent bien leur travail et même si le confort respire une certaine fermeté toute germanique, il faut bien reconnaître qu’on se sent bien à bord.

Au niveau des bémols, même si l’on nous vante la connexion via un smartphone pour faire office de GPS sur la console tactile (au placement critiquable par rapport au champ de vision du conducteur) via le système Bring and Go, nous ne sommes pas convaincus de la pertinence de cette offre, tant le temps de réponse aléatoire et un peu long peut entraîner des erreurs de parcours.

Par ailleurs, un coffre à l’accès étriqué et n’offrant que 285 litres, peut apparaître comme un peu juste pour toute une famille.

En conclusion

Pour autant, loin de nous l’idée de faire la fine bouche face à ce produit totalement nouveau qui nous est présenté. La ligne séduit, la mécanique convainc, la finition rassure, ainsi la nouvelle Opel Corsa risque bien de poursuivre la "success story" entamée voici 32 ans. Les Polo, 208, Clio, Yaris, Fiesta ou C3 peuvent trembler, la Corsa de cinquième génération débarque en début d’année 2015 avec un prix d’entrée de gamme à faire pâlir : 11 990 €. Notre modèle d’essai s’affichait au prix de 18 590 euros quand même !

Crédit photographique : Gilles Vitry, La Revue Automobile

Note : 15/20

Les PLUS :

Ligne dynamique

Moteur convaincant

Bonne finition

Les MOINS :

Prix du modèle essayé intégrant d’office la finition Cosmo

Le coffre

 

Fiche technique :

Motorisation :

Moteur 998 cm3 essence turbo

Puissance maxi : 115 chevaux à 5 000 t/m

Couple maxi : 166 Nm à 1 800 t/m

Performances :

Vitesse maxi : 195 km/h

De 0 à 100 km/ : 10,3 s

Dimensions :

L x l x H: 4020 mm; 1750 mm; 1480 mm

Empattement: 2510 mm

Poids à vide: 1214 kg

Réservoir : 45 l

Suspensions :

Avant : Roues indépendantes, suspension à jambe de force pseudo-Mc Pherson, barre stabilisatrice

Arrière : Essieu déformable agissant par torsion, ressorts hélicoïdaux

Pneumatiques :

AV et AR : 195/55 R 16 avec option en 17 pouces

Freins :

Système à double circuit avec assistance. ABS électronique 4 capteurs en série, 4 disques (ventilés à l’avant)

Consommations :

Urbaine: 6.1 L/100 KM

Extra-urbaine: 4.3 L/100 KM

Mixte: 5 L/100 KM

Emissions de CO2 : 117 g/l

 

Alain Monnot

Votre avis nous intéresse sur :  Essai: Opel Corsa 1.0 Ecotec turbo 115, une vraie bonne nouveauté

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter