Renault

Essai Renault Captur 1.2 TCe 120 EDC

Il fait l‚Äôactualit?© ce nouveau Renault Captur ! Avec son look de baroudeur muscl?©, il interpelle petits et grands. Tout comme la nouvelle Clio, dont il est issue, le Captur mise sur un look branch?© et personnalisable ?† souhait pour se faire remarquer dans un segment en pleine explosion, celui des crossover urbain. Pour ce premier essai, nous avons pris le volant de celui qui semble le plus homog?®ne le Captur 1.2 TCe 120 EDC qui re?ßoit un tout nouveau moteur essence et boite de vitesse automatique d?©velopp?©s en association entre les ing?©nieurs de Renault Sport et de Renault F1. La marque mise beaucoup sur ce groupe motopropulseur car il s‚Äôannonce comme la premi?®re alternative cr?©dible d‚Äôun moteur essence ?† un diesel ‚Ķ Le losange va m?™me jusqu‚Äô?† annoncer une consommation moyenne (normalis?©e) de 5.4 litres aux 100 km‚Ķ Passons au test !

+ de photos Renault Captur TCe Intens

Sous le capot du Captur

Le 1.2 TCe EDC est un 4 cylindres essence de 1,2 litres à injection directe et turbocompressé, il utilise la dernière technologie de la régie, l’ENERGY qui limite les frottements moteur et utilise un système stop & start. Il est couplé de série à une toute nouvelle boite automatique 6 rapports à commande séquentielle EDC. Cette boite est issue de la Clio RS et est construite sous le modèle du double embrayage qui lui permet d’être ultra douce et de moins consommer. L’ensemble envoie les 120 chevaux et 170 Nm de couple sur le train avant. De quoi revendiquer un 0 à 100 km/h en 10.5 secondes et d’atteindre un 195 km/h en vitesse de pointe.

Dans les faits

L’association du nouveau 1.2 TCe et de la nouvelle boite automatique EDC est presque parfaite ! L’ensemble est d’une grande douceur, on ne sent presque pas le passage au rapport supérieur. De plus, ce petit 4 cylindres reste discret sur route et les passagers profiteront en ville du silence grâce au stop&start. Pour les performances, les 120 chevaux sont largement suffisants pour la vie de tous les jours. Dommage que la boite EDC soit si molle au décollage et ne propose aucun mode sport. Par contre, la Captur s’est avérée frugale avec une moyenne de 6,2 litres aux 100 km (pour infos : nous avons noté 7,5 litres en ville, 5,2 litres sur route et 6,7 litres sur autoroute)…

Juste fait pour grimper les trottoirs

Malgré sa dégaine de tout terrain et de son style musclée, le Captur ne sera jamais un franchisseur. Renault n'a pas prévue de transmission intégrale, pas même de différentiel avant évolué comme sur le Peugeot 2008. Les acquéreurs devront se contenter d’une garde au sol relevée de 10 cm par rapport à celle d'une Clio, lui permettant de grimper les trottoirs.

Tout en douceur

Malgré l’allure sportive du Crossover Renault, la Captur nous a convaincue sur la route. Le petit SUV est dynamique, silencieux et plaisant à conduire aussi bien sur la route qu’en ville (merci à cette boite automatique EDC, un vraie régal en ville).La motricité du train avant est parfaitement assurée, le volant reste précis et léger à manier. Question freinage, rien à redire, c’est mordant et progressif.

La vie à bord du Captur

Renault, véritable spécialiste de la modularité, a réuni dans son Captur un compromis intéressant entre espace de vie et de rangement. Pour preuve malgré ses 4m12 de long il offre un coffre généreux de 377 litres et même 455 litres avec la banquette arrière coulissante avancée au maximum. Petite astuce supplémentaire, la boite à gant se transforme en tiroir volumineux 11 litres. Par contre, et c’est ici que le Captur déçoit, l’habitacle joliment dessiné est recouvert de plastique bas de gamme, cliquant et dure… Une vraie déception !

Bilan du Renault Captur :

Renault compte beaucoup sur son Captur, pour redonner du peps à ses ventes en Europe. Le pari semble réussit car le Captur est amusant à conduire, à vivre, doté d'un comportement routier tout à fait honorable. Avec le 1.2 TCe combiné à la boîte EDC, il fait preuve d'une belle polyvalence et reste relativement respectueux du budget (21.200€ à l’achat). Le seul véritable hic, sa finition intérieure, vraiment médiocre. Surtout que sa concurrente, la Peugeot 2008, fait le parie inverse, en proposant un habitacle très chic et bien finie.
Note de l'essai du Renault Captur : 15/20

Pour faire votre choix dans la gemme Renault Captur, nous vous conseillons de lire notre article sur les : Prix Renault Captur.
Et pour connaitre les consommations, les performances, les dimensions, etc … de chaque version nous vous donnons rendez-vous sur nos fiches techniques Renault Captur.

Place au comparatif technique, notre chois se porte sur notre Renault Captur 1.2 TCe 120 EDC et la concurrente française la Peugeot 2008 1.6 VTi 120 :



Alves Benoit
Alves Benoit

Benoit aurait été plaquiste si sa maîtresse ne l’avait pas obligé à peindre les murs de sa classe. Il serait devenu fonctionnaire si ses parents ne l’avaient obligé à aller à l’école. Il aurait même aimé NRJ si ses compagnes ne l’avaient pas obligés à écouter de la musique classique. Maintenant, il occupe l’essentiel du temps à vadrouiller.

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Renault Captur 1.2 TCe 120 EDC

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter