Seat

Essai SEAT Ibiza Cupra : Vive le Upsizing !

Bien que l’Espagne soit plus connue pour ses côtes pleines de soleil et ses innombrables bars à tapas, les spécialistes de la mécanique et du « cramage de gomme » comme nous retiennent surtout les SEAT flanquées du blason CUPRA. Et cela tombe bien?! Pour le lifting de sa citadine, la firme de Martorell m’a convié à faire le test de sa dernière version de l’Ibiza Cupra sur les petites routes sinueuses de l’île de Tenerife.

+ de photos Seat Ibiza Cupra 2016

En terre bien connue…

Difficile de ne pas confondre ce nouvel opus de l’Ibiza Cupra avec son aînée. Même, si elle garde les lignes tendues, comme taillées à la serpe, de sa devancière, il n’en demeure pas moins qu’elle fignole son style. Les optiques avant, offrent une nouvelle forme, plus complexe, tout en étant soutenues visuellement par la signature composée de feux de jour à LED. La calandre noire est soulignée par des prises d’air, tandis que son profil garde ses plis rectilignes. Les jantes de 17 pouces peintes en noir brillant laissent entrapercevoir des étriers de frein rouge. En poupe, l’aspect sportif et musculeux de ma Cupra est accentué par un bouclier enveloppant percé en son centre par une sortie d’échappement noir mat trapézoïdale. Enfin, sur la malle de coffre, le logo et les lettres CUPRA ne laissent planer aucun doute sur les intentions du bolide.

Si le style de mon Ibiza Cupra, nouvelle génération, change peu en comparaison de sa devancière, il en va tout autrement pour son cœur battant. Les ingénieurs de la maison se sont offert le luxe d’abandonner l’ancien petit 4 cylindres de 1,4 litre gavé d’air par un turbo et un compresseur, au profit d’un 1.8 TFSI d’origine Audi. Résultat : elle gagne 12 chevaux en passant de 180 à 192 canassons et surtout 70 Nm de couple pour atteindre un 320 Nm. L’autre nouveauté technique très remarquée est la disparition de la boîte DSG à 7 rapports au profit d’une classique boîte mécanique à 6 vitesses.

Avant d’en prendre le volant, je fais un petit tour du côté de la fiche technique, pour me rendre compte qu’ainsi armée cette nouvelle Ibiza Cupra revient sur les talons des reines de la catégorie : Peugeot 208 GTi by Peugeot Sport et Renault Clio RS Trophy. Pour preuve, le 0 à 100 km/h est expédié en 6,7 secondes et la vitesse max se stabilise à 235 km/h.

Vive le Upsizing !

En dépit de sa nervosité et de sa propension aux hauts régimes, l’ancien 1.4 TSI ne proposait que 180 chevaux. Difficile, pour lui, de se mesurer aux 1.6 turbo de la concurrence française offrant plus 200 chevaux. Le nouveau 1.8 TFSI, la joue différemment. Avec son couple de diesel présent dès 1 450 tr/min, il est capable d’enrouler les virages en toute tranquillité sur le bitume de Tenerife. Un phénomène qui s’accompagne de nouvelles suspensions, semi-actives, qui en position Confort savent filtrer les anomalies de la route sans devoir prendre rendez-vous chez le kiné, contrairement à l’ancien modèle.

Après 30 minutes passées dans la ville de Tejita, je prends enfin la direction du parc national « del TEIDE », pour profiter de ses petites routes sinueuses légendaires. La première partie s’articule sur 23 kilomètres de virolos me propulsant jusqu’à 2 237 mètres d’altitude. J’enclenche le mode « Sport » pour affermir les suspensions. En entrant dans le menu du système d’infodivertissement, je sélectionne l’ESP Sport pour ne pas être bridé par une électronique trop castratrice. La pédale de droite au fond du plancher fait rugir le 4 cylindres dans des vocalises rauques et chaudes. La direction franche me permet de placer l’auto à ma convenance. Le couple me laisse enrouler les virages pour atteindre la zone rouge en sortie. Virage après virage, je commence à prendre la bête en main. L’absence d’un véritable différentiel autobloquant à glissement limité lui est préjudiciable. Toutefois, la petite compense avec son système électronique XDS qui freine la roue intérieure du virage. Ce n’est certes pas aussi efficace que DGL mécanique, mais cela fait tout de même son effet. Avec un peu de maîtrise, les vitesses de passage en courbes deviennent impressionnantes et, au besoin, avec un « appel/contre-appel » on peut même la faire légèrement gigoter du popotin. Là, le premier kilomètre de la descente, qui en compte 32, mettra à mal les freins alors qu’ils se seront montrés faciles à doser durant la montée.



Cerise sur la Cupra…

À 22 650 € l’Ibiza Cupra se positionne comme l’une des petites sportives les moins chères du segment. Avec son tarif au ras des pâquerettes, elle offre pourtant un équipement ultra complet avec : l’écran tactile pilotant le multimédia et le GPS (pourvu de la cartographie Europe). À ceci se rajoutent l’aide au démarrage en côte, les radars de stationnement, le régulateur de vitesse, etc. Tout y est ou presque, puisque le catalogue des options se contente de proposer la caméra de recul à 250 € et le Full Link à 170 €.

Quèsaco, le Full Link ?

Sous ce nom barbare se cache un système compatible avec tous les smartphones. En plus du traditionnel Mirror Link, Full Link comprend Apple Car Play et Android Auto. Ainsi le conducteur et ses passagers pourront utiliser, via l’écran tactile, les applications de leurs téléphones : Messages, Musique et Maps. Le contrôle vocal de la marque à la pomme, Siri, est même disponible. Bref, ce n’est pas nécessaire, mais totalement indispensable.

Le Full Link de SEAT avec l'Apple Car Play et Android Auto

Un bon retour dans la course !

Certes, les Cupra d’antan se présentaient comme des engins pointus qui se fichaient de leurs occupants. La performance primait avant toute chose ! Aujourd’hui, cette Ibiza Cupra fait sa révolution. Elle est relativement douce en ville, tonitruante sur routes, tout en proposant un confort acceptable, la meilleure connectivité du segment et un style aguichant. Tout cela pour moins de 23 000 €… Que demande le peuple ?

Note : 15/20

Bien vu :
- Le couple du moteur TFSI
- L’ultra connectivité du Full Link
- Le tarif et les équipements

À revoir :
- Performances sous les 2 Françaises
- L’habitacle tristounet
- Habitabilité arrière

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Essai SEAT Ibiza Cupra : Vive le Upsizing !

image profil
Max
2015-12-21 18:14:46  

Et encore une fois on ne parle que de La Clio et La 208 ... Quid de la Ford Fiesta ST ???

image profil
FRED
2015-12-23 14:53:30  

Et quid de la Corsa OPC ?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter