Seat

Essai Seat Ibiza FR 150 TSI : à défaut de Cupra

Pourtant privée de déclinaison sportive, l’Ibiza compte sur sa version FR et le nouveau moteur du groupe pour conserver une identité dynamique. Pari gagnant?

+ de photos Seat Ibiza FR TSI 150

Avant de me concentrer sur une motorisation plus accessible, je m’autorise à débuter ma série d’essais de la nouvelle Ibiza par la version la plus performante. En route pour les lacets corses pour me faire une idée des aptitudes de la citadine barcelonaise…

seat ibiza fr 150 interieur

Nouvelle plateforme
Pour la deuxième d’affilée, Seat inaugure une nouvelle plateforme. Après la Leon III avec la MQB ensuite reprise sur la Golf, le Touran, la Passat ou encore la Skoda Superb, c’est au tour de sa petite sœur d’être utilisée. Sobrement baptisée MQB A0, il s’agit d’une version raccourcie de cette dernière, adaptée aux citadines. La nouvelle Polo est donc également basée sur cette plateforme. Anecdotique pour certains, cette communication ne l’est en réalité pas, et c’est encore plus valable dans un groupe dans la dimension de Volkswagen. Oubliez l’époque de l’Exeo, Seat est dans la course !

Cela se traduit sur les équipements proposés que peuvent être les projecteurs full LED et feux arrière à LED, le chargeur de smartphone à induction, les vitres arrière électriques dès le niveau de finition Style ou encore le nouvel écran 8 pouces. Extérieurement, la FR n’évolue pas selon les motorisations et l’on retrouve par exemple les tout autant inutiles que disgracieuses fausses canules d’échappement. De plus, deux types de jantes sont proposés au catalogue : des 17 et 18 pouces. 

Mais le plus de cette nouvelle génération, rendu possible par la nouvelle plateforme, est certainement l’espace à bord qui distance les concurrentes actuelles. Espace aux jambes et hauteur pour la tête sont imbattables, et même le coffre n’est pas en reste avec 355 litres. 

Quant à la présentation intérieure, c’est du classique. Bien agencé, mais ni folichon ni très joyeux. La rigueur hispanique si vous voyez ce que je veux dire…

seat ibiza fr 150

Nouveau moteur
Ce 1,5 litre turbo a fait son apparition récente lors du restylage de la Golf 7. Il remplace avantageusement le précédent 1,4 l. Disposant de 250 Nm dès 1 500 tr/min, il gagne en agrément en prenant des airs de gros bloc atmosphérique. Pas sportif dans l’âme du fait d’une puissance maximale atteinte dès 5 000 tr/min, il compense par une bonne disponibilité et une certaine allonge. Encore handicapé par des rapports de boîte trop longs, il profite d’une boîte manuelle à six rapports bien guidée. Une caractéristique assez rare dans la catégorie qui mérite d’être soulignée. Les rejets de CO2 à 112 g/km font que l’on est pour l’instant tranquille en matière de malus écologique tandis que les reprises et les performances sont plus que suffisantes. La consommation réelle peut largement se stabiliser sous les 7l/100 km. C'est potentiellement moins que le tout petit moteur à découvrir dans le prochain essai. À partir de 22 290 €, il y a de quoi se faire plaisir !

seat ibiza fr 150 route

Sur les routes corses
La nouvelle plateforme n’a pas que des bienfaits esthétiques et pratiques. Elle a aussi le mérite de dynamiser les voitures qui se basent dessus. Ça tombe bien, nous avons le terrain de jeux adéquat pour nous en rendre compte. Bien suspendue (bien que trop ferme au goût de certains confrères sur les routes bosselées), l’Espagnole donne à ses deux occupants de devant des sièges au maintien plus qu’acceptable. En outre, le train avant travaille avec précision et ne fait pas preuve de paresse.

Le Drive Profile est l’équivalent de l’Audi Drive Select. Un mode individuel permet d’opter pour sa propre configuration sur la direction, le moteur, l’ACC (le régulateur adaptatif), la climatisation et les trains roulants. La direction variable est excellente en sport, à la différence des amortisseurs pilotés pour lesquels je ne trouve pas, de nouveau, de véritable utilité en dehors de l’aspect marketing… Il n’y a pas assez de différences d’un mode à l’autre pour être conquis. Cela reste somme toute anecdotique par rapport aux qualités routières globales de la nouvelle Ibiza qui, en FR, n’a finalement rien à envier à la précédente Cupra. Cela vaut aussi pour le freinage qui s’est montré endurant. C’est suffisamment rare dans le groupe pour être signalé.

Conclusion
Désormais convaincante sur la route, la Seat Ibiza dispose d’un argument supplémentaire pour conquérir de nouveaux clients. La concurrence française devrait se méfier…

BIEN VU
Nouveau moteur plaisant
Habitabilité
Plus sportive qu’avant
Maintien des sièges
Tarifs

À REVOIR
Suspensions pilotées inutiles
Kit carrosserie

Note : 16/20
Prix : à partir de 22 290 €
Photos de Julien Fautrat pour La Revue Automobile

Maxime Joly

Votre avis nous intéresse sur :  Essai Seat Ibiza FR 150 TSI : à défaut de Cupra

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter