Ferrari

Ferrari : toutes hybrides à partir de 2019

Ferrari compte vendre à terme plus de 10 000 exemplaires de ses modèles chaque année et devra se conformer aux règles antipollution internationales. Pour y arriver, le constructeur italien a fait le choix de l’hybridation générale de sa gamme à partir de 2019.

+ de photos Ferrari 488 GTB

Un temps tenté de limiter sa production à 7 500 exemplaires par an au maximum pour provoquer une certaine raréfaction qui ferait automatiquement bondir les prix de seconde main, Ferrari devrait écouler 8 000 exemplaires de ses modèles cette année et grimper jusqu’à 9 000 et même 10 000 exemplaires à court terme (2025 au maximum). C’est un souhait de Sergio Marchionne, le P-DG de FCA (Fiat Chrysler Automobiles) et cela amène une conséquence assez inattendue –même si elle était inéluctable à plus long terme.

Avec un tel volume de production, Ferrari va devoir se conformer aux règles antipollution comme tous les autres constructeurs et, pour y arriver, le constructeur italien a décidé d’employer la manière forte : tous ses modèles seront hybrides à partir de 2019. C’est ce qu’a annoncé M. Marchionne qui précise que cette hybridation, côté client, servira d’abord et avant tout à apporter un gain de performance sur son véhicule.

Pour le moment, un seul modèle, la Ferrari LaFerrari, dispose d’une motorisation hybride. La marque italienne compte élargir sa gamme, avec des modèles plus « accessibles » aussi bien sur le plan financier que sur celui de la conduite, pour élargir sa clientèle. Suivant l’exemple, notamment, de la GTC4Lusso T à moteur V8.

Emmanuel Genty

Votre avis nous intéresse sur :  Ferrari : toutes hybrides à partir de 2019

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :