Sport

FFSA-GT : Fabien Barthez champion de France

Un des champions du monde français de la Coupe du Monde de football 1998 a été sacré dimanche soir au Castellet champion de France de Grand Tourisme. Associé à Morgan Moulin-Traffort, Fabien Barthez, le gardien de but de la grande équipe de France a plutôt bien réussi sa conversion.

+ de photos Sport Fabien Barthez FFSA GT

Huitièmes derrière leurs rivaux pour le titre, Anthony Beltoise et Laurent Pasquali, Fabien Barthez et Morgan Moullin -Traffort décrochent le titre de Champion de France GT FFSA après une saison de toute beauté marquée par deux victoires et quatre podiums dans le baquet de la Ferrari du Team Sofrev-ASP dirigé par Jérôme Policand.
S'inspirant de ce qui se faisait en BPR, les promoteurs de la série FFSA-GT associent sur la même voiture un pilote professionnel à un gentleman driver. Souvent d'ailleurs, c'est ce dernière qui fait vivre les teams. Le modèle économique est simple, mais il n'est pas sans rsique évidemment. Il faut en effet ne pas trop sacrifier aux exigences budgétaires et à ce petit jeu, Jérôme Policand a su trouver l'amateur idéal. Même si tout ne fut pas rose à l'heure de faire les comptes d'avant saison. « Sincèrement, on ne s’attendait pas vraiment à être là. L’an dernier, nous avions deux duos confirmés, plus la voiture de Fabien qui, avec Morgan, étant en phase ascendante. Nous avons perdu notre principal équipage, en tout cas celui qui était passé proche du titre (Panis/Debard). Ludovic Badey a aussi opté pour un autre team. Nous avons donc dû remanier nos équipages et, avec deux voitures au lieu de trois, il est évident que nous avons moins le droit à l’erreur en 2013. On savait qu’on pouvait viser le Top 5 au classement général. De là à être en tête… »
Le patron de la Sofrev peut respirer son pari a été le bon en tentant un coup de poker. Pas simple en effet de faire confiance à un garçon pas vraiment nourri au sport automobile. Toujours passionné par les belles voitures, Fabien Barthez s'est consacré pendant de longues années au football. Pourtant, avec beaucoup d'humilité, il s'est attelé à la tache et on l'a vu patiemment mais sûrement entrer dans ce monde assez fermé des paddocks. D'une discrétion exemplaire, d'une grande modestie aussi, il a pris des professionnels le meilleur et dimanche, au moment où Morgan Moulin-Traffort, un très vite celui-là, lui a laissé le ''cerceau'', il a géré avec beaucoup de calme et sérénité une pression sans doute égal à celle que subit le gardien au moment du penalty. Il est resté jusqu'au bout sportif de haut niveau. Exactement le contraire sans doute des errements de la jeune génération footballistique plus encline désormais à satisfaire un ego explosé et surdimensionné qu'à gérer une finale de championnat de France Grand Tourisme au Castellet.

Merci Monsieur Barthez, en devenant un véritable pilote automobile, beaucoup de passionnés de sport se réconcilient avec l'image des footeux. Désormais, il vous reste à atteindre un autre de vos Graal : le départ des 24 Heures du Mans. « L’objectif est d’y participer en 2014 avec une GT plutôt qu’une LMP2. Pour une question de sécurité on préfère courir dans une voiture fermée. C’est Jérôme qui décidera du modèle. » déclarait-il à notre confrère Bruno Palmet, le spécialiste auto du Maine Libre, le journal sarthois.

Rendez vous donc en juin au Mans qui, ironie du sort, n'a plus d'équipe de foot depuis le début de la saison 2013-2014.

Crédit Photos : Gilles Vitry.

Jean-Michel Le Roy

Votre avis nous intéresse sur :  FFSA-GT : Fabien Barthez champion de France

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter