Hyundai i30 N

Hyundai i30 N : elle s’attaque aux GTi !

La firme coréenne Hyundai prépare depuis longtemps sa réponse sportive aux Golf GTI, Renault Mégane RS et autre Peugeot 308 GTI. Après cette longue gestation dans les bureaux allemands de la marque, les ingénieurs nous dévoilent enfin leur résultat : la Hyundai i30 N. Mais avec ses 275 chevaux, a-t-elle de quoi faire trembler les références ?

Une préparation teutonne…

Si les Coréens savent faire de gros moteurs gorgés de chevaux, la preuve en est avec les produits vendus aux États-Unis, ils ont demandé à leurs confrères allemands de développer la version sportive basée sur leur berline compacte i30.

Il faut dire qu’ils ont une solide expérience dans le sport automobile, élargie depuis peu à la route, et pas uniquement du championnat de rallye WRC. Et puis ce bolide a également profité de leur centre de tests qui se situe à côté d’un circuit légendaire : le Nürburgring. Ici, les prototypes y ont parcouru des kilomètres et des kilomètres.

Le N pour le sport…

Vous connaissez AMG pour Mercedes, les RS d’Audi, les Polestar de Volvo et Abarth de Fiat ? Sachez que Hyundai lance sa gamme N pour répondre aux filiales de ses concurrents. Cette i30 N, n’est certes que la première à arborer ce patronyme, mais aux dires des dirigeants elle ne sera pas la dernière.

Sous le capot moteur, la Hyundai i30 N cache un 4 cylindres turbo essence 2.0 T-GDI qui délivre 250 chevaux et 353 Nm de couple. Avec cette belle cavalerie, elle abat le 0 à 100 km/h en 6,4 secondes. Si ce n’est pas assez pour vous, les ingénieurs ont pensé à vous avec le pack Performance qui fait grimper la puissance de 25 canassons, sans pour autant augmenter le couple. Avec les 275 chevaux, le i30 N Pack Performance fait tomber son TOP 100 à 6,1 secondes. La vitesse de pointe est établie à 250 km/h.

Hyundai i30 N, à l'essai sur une piste de circuit

Pour tenir le pavé !

Les ingénieurs coréens se sont également penchés sur la tenue de route en lui greffant des suspensions pilotées électroniquement et un différentiel autobloquant électronique qui s’occupera de garantir un maximum de motricité dans les sorties de courbe.

Sur le volant, des boutons permettent également de régler la réponse à l’accélérateur, la consistance de la direction et la fermeté de l’amortissement. Pour cela, il suffit de choisir l’un des cinq modes : Eco, Normal, Sport, N et Custom. Cerise sur le gâteau, l’échappement reçoit un système de valves actives qui devrait produire la mélodie du bonheur.

Impatient…

… de la prendre en main. Ses caractéristiques augurent de belles performances et nous sommes tous impatients de voir ce que cette nouvelle venue proposera face aux références européennes. D’ailleurs, si nous ne savons pas encore à quel tarif cette i30 N sera proposée à la vente, on peut supposer qu’elle se placera juste en dessous des Peugeot 308 GTi et VW Golf GTI.

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Hyundai i30 N : elle s’attaque aux GTi !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter