Hyundai

Kona : la nouvelle philosophie selon Hyundai

Kona. Le nom amuse tout de suite le Fran?ßais. Mais alors que le Fran?ßais, lui, s‚Äôen amuse, le journaliste s‚Äôen inqui?®te : ¬´ ?áa a d?ª ?™tre un casse-t?™te pour vous lorsque vous avez appris le nom ? ¬ª. D‚Äôaucuns ont ?©t?© tent?©s d‚Äôapposer un ¬´ RD ¬ª ou ¬´ SSE ¬ª en guise de suffixe au nouveau SUV de chez Hyundai.

+ de photos Hyundai Kona Reveal

Certes, la plaisanterie a fait l’effet d’une « blague carambar »… Aussitôt lue, aussitôt oubliée. Chez Hyundai, l’équipe a le niveau de maturité suffisant pour ne pas se vexer. Encore mieux, on s’en amuse et s’en délecte. Car dans la jungle des terminologies robotiques (i10, i20, i30, ix30, ix55…), le Kona apparaît plus humain, plus personnifié, voire apaisant.

Et Milan, capitale de la mode et de l’élégance, se révèle être le meilleur endroit pour présenter ce nouveau modèle. En effet, c’est en pleine fashion week – période où les fashionistas, s’imaginant mannequins, se pavanent vainement –, dans une ville où l’architecture hétéroclite côtoie les tramways d’antan aux couleurs kitsch se faufilant entre les monuments institutionnels et les œuvres massives d’Arnaldo Pomodoro, dans des quartiers aux ambiances uniques, modernes ou historiques, regorgeant de trésors, que le Kona qui se veut SUV avant-gardiste s’illustre parfaitement.

Son aspect est résolument clivant, mais reste à l’image des nombreuses muses que l’on peut croiser aux alentours de la Piazza Duomo. Envoûtant, d’un autre temps, affichant des traits d’inspiration cubiste qui renforcent un caractère acéré et parfois un peu too much comme avec ces phares à double étage ou encore les inserts mats qui viennent alourdir le véhicule.

Toujours dans sa volonté d’élaborer la voiture du futur, le constructeur propose des agréments assez sophistiqués comme un support de charge par induction magnétique pour les téléphones mobiles, enlevant ainsi la pénibilité des branchements et autres installations câblées qui traînent dans les voitures.
Puis un système multimédia permettant de basculer le contenu du smartphone sur l’écran de bord avec Apple CarPlay ou Android Auto.

Ce que nous avons particulièrement apprécié se trouve au niveau des sièges et du volant aux surpiqûres colorées. Présenté à Milan dans sa couleur Fire Yellow, un ton pétillant qui hélas ne sera pas disponible sur le marché français. Dommage, car les coloris proposés sont un atout indéniable offert par Hyundai afin d'égayer le triste parc automobile français où les nuances de gris, noir ou blanc règnent. Autre petit détail esthétique, les ceintures de sécurité colorées ainsi que les poignées de porte intérieures et les jantes de volant en noir brillant.

Le Kona empruntera bientôt les routes avec un moteur essence 1.0 T-GDI 1,0 litre couplé à une boîte de vitesses mécanique à 6 rapports développant 120 chevaux. Et une version 4 roues motrices sera prévue dans une version diesel 1,6 litre pour le Kona, dans le courant de l’été 2018.

Daniel Latif

Votre avis nous intéresse sur :  Kona : la nouvelle philosophie selon Hyundai

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter