Caterham

La Caterham R500 prend sa retraite

Il y a tout juste un an, Caterham dévoilait la Seven 620 R, la Cat’ la plus puissante depuis la Superlight R500. Icône dans le renouveau du petit constructeur britannique, cette dernière déclinaison quitte la scène sportive pour rejoindre les pages des livres d’histoire automobile.

+ de photos Caterham R500

Dernière de la série Superlight, la Caterham Superlight R500 a placé au plus haut la barre des performances. Dotée d’un 2,0 l Duratec d’origine Ford de 263 ch à 8 500 tr/min, la bestiole n’avait pas vraiment de mal à déplacer ses 506 kg : son rapport poids/puissance de 520 ch/tonne lui permet d’abattre le 0-100 km/h en seulement 2,88 secondes !

Cent soixante quatorze unités plus tard, la Caterham R500 s’efface du catalogue du fabricant de Dartford. Au terme de sa carrière, cette déclinaison a rencontré un véritable succès en France, en Allemagne, en Italie et au Japon. Cet ultime exemplaire est destiné à rejoindre le garage de son heureux propriétaire au Pérou.

"Dans une certaine mesure, elle a représenté le début d’une nouvelle ère et l’entrée de Caterham dans le 21ème siècle en reprenant le principe originel de Colin Chapman et a confirmé notre détermination à proposer un plaisir maximal pas comme les autres" s’exclame Graham MacDonald, le PDG de Caterham.

Les fans du modèle pourront toujours se diriger sur la Caterham 620 R, une proposition plus violente proposée au prix de 58 000 €.

Plus de contenu : Caterham R500 Superlight Production
Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  La Caterham R500 prend sa retraite

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter