Kia

La « GT » de Kia s’appelle Stinger

Après de nombreux « teasers », KIA nous présente sa nouvelle vision de la berline sportive. Pour enfin marquer l’histoire automobile, les dirigeants ont fait appel à ce qui se fait de mieux.

Le design de la KIA Stinger GT est le fruit du travail du Français, Grégory Guillaume. Alors que la mise au point est due à Albert Biermann, ingénieur allemand qui, jusqu’il y a 20 mois, dirigeait le département « M » de BMW.

+ de photos Kia Stinger GT

Des moteurs turbo !

La KIA Stinger ne propose que deux moteurs. Ils sont suralimentés par un gros turbocompresseur et associé d’office à une boîte automatique à 8 rapports réalisée en interne. Le premier est un 4 cylindres de 2 litres développant 255 chevaux pour 353 Nm de couple. Le second rajoute deux cylindres, un deuxième turbo et fait grimper sa cylindrée à 3,3 litres. Ce V6 biturbo développe la bagatelle de 370 chevaux et 510 Nm de couple. Cette Stinger GT, berline au profil de coupé, est la plus puissante et la plus sportive des Kia jamais produites.

Pour développer un maximum de sensations, les ingénieurs ont choisi de transmettre la cavalerie par le train arrière. Le V6 est annoncé à 5,1 s sur le 0 à 100 km/h, faisant de la Stinger la Kia de série la plus rapide de l’histoire. En option, les deux moteurs pourront s’associer à une transmission intégrale non permanente.

Le Grand Tourisme KIA...

Le style de cette « berline coupé », n’est pas totalement original, puisqu’il s’inspire grandement du prototype : concept-GT. On retrouve la célèbre calandre « Tiger Nose/Nez de Tigre » de Kia. Elle trône fièrement entre les phares à LED volontairement travaillés.

Sa silhouette effilée, empreinte de sportivité, est le résultat de longues heures de travail sur les proportions. La Stinger-GT s’étire sur 4,83 m de long, 1,87 m de large et 1,40 m de hauteur. Son empattement long (2 905 mm) et ses porte à faux courts (830 mm à l’avant et 1095 mm à l’arrière) affirment sa stature de sportive. En poupe, les optiques aux dessins complexes sont expédiées en haut de la malle, alors que dans la partie basse, les sorties d’échappements promettent de belles vocalises.

Monter à bord, c’est profiter d’une planche de bord offrant une vaste surface horizontale. La console centrale est séparée intuitivement en deux zones spécifiques – les commandes d’infodivertissement sont implantées sous un grand écran tactile couleur et surplombent les commandes de climatisation et de ventilation. En position centrale, face au conducteur, se trouvent le volant caractérisé par son épaisse jante gainée de cuir, et le combiné des instruments composé d’instruments analogiques et numériques. Les grands cadrans bénéficient d’un cerclage métal et d’aiguilles rouges. Un écran TFT couleur, situé entre les cadrans relaie les données de performance, telles que les forces d’accélération en virage, les temps au tour et la température de l’huile moteur, ainsi que des informations connexes, relatives à l’ordinateur de bord, aux réglages du conducteur, au système de navigation et au diagnostic.



Orth Hedrick, Vice-Président de la Planification Produit chez Kia Motors America, a déclaré :
« À la différence de nos autres modèles, la Kia Stinger relevait du rêve pour nous, et aujourd’hui ici à Detroit, le rêve devient réalité après des années d’implication et d’efforts de la part d’un groupe international de designers, d’ingénieurs et de techniciens passionnés. Depuis les origines avec le concept GT jusqu’au développement et à la mise au point sur le légendaire circuit du Nu?rburgring, aucun détail n’a été considéré comme trop infime pour ne pas être digne d’intérêt, et le résultat est tout simplement superbe. » Kia lancera fin 2017 sa Stinger. Cette 5 portes s’offre uniquement des moteurs turbo et, surtout, la propulsion pour un plaisir de conduite érigé en priorité. Élégamment dessinée par le Français Grégory Guillaume, sous la houlette de Peter Schreyer, cette berline n’est pas trop éloignée du concept GT de 2011. Kia a donc franchi le pas en produisant ce modèle sportif. L’idée sous-jacente de la Stinger (4,83 m) est celle d’une Gran Turismo capable de longues distances rapides avec 4 personnes à bord. Quant à sa mise au point, elle est le fruit du travail d’Albert Biermann, ingénieur allemand qui, jusqu’il y a 20 mois d’ici, dirigeait le département « M » de BMW.

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  La « GT » de Kia s’appelle Stinger

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter