Lexus

La Lexus LFA n'aura pas de descendante dans l'imm?

Depuis le renouvellement de la gamme et la multiplication des modèles, les passionnés ont eu une lueur d’espoir, celle de voir renaître la Lexus LFA. Seulement, le constructeur japonais met fin à toutes les spéculations.

+ de photos Lexus LFA

Depuis plus d’un an, les rumeurs concernant le retour de la Lexus LFA se font incessantes. Alors que la plupart croyait simplement au retour de la sportive élevée au pied du Mont Fuji, d’autres allaient plus loin en imaginant un partenariat avec BMW, les deux entités travaillant déjà ensemble autour d’une base sportive commune, qui servirait pour le prochain BMW Z4 et la prochaine Toyota Supra.

Lors de la présentation de la Lexus LC500, Alain Uyttenhoven, le patron de Lexus Europe, annonce que s’il y a une chance que Lexus produise une nouvelle LFA, elle n'est pour le moment ni une priorité ni nécessaire au constructeur : « la Lexus LFA est déjà une icône et elle le sera toujours. On n’a donc pas besoin de la remplacer pour conserver ce statut. C’est une voiture à laquelle on peut faire référence pour les 25 prochaines années. Son statut est assuré. Mais ce qui est clair, c’est que nous pouvons créer une émotion similaire avec des voitures plus abordables, et c’est notre objectif actuel. Pour l’avenir, qui sait ? Je ne dis pas que nous ne ferons pas une autre LFA. Je ne sais pas. Mais je suis certain que nous allons vous surprendre à l’avenir avec les voitures que nous avons prévues. »

Lexus ne produira donc pas de nouvelle LFA dans un avenir proche, le constructeur préférant se concentrer sur des modèles plus accessibles, ou du moins, bien moins exclusifs : tirée à 500 exemplaires, à un prix unitaire allant jusqu’à 432 000 euros, la Lexus LFA est un mythe automobile, embarquant tout le savoir faire nippon en matière de sportive extrême.

Dans des sphères moins délirantes, Lexus pourrait se concentrer sur les déclinaisons sportives des modèles existant et développer d’autres versions de la Lexus LC500, dévoilée à Détroit en début d’année. Disponible avec un V8 5,0 litres de 473 ch, le coupé réclamerait un chèque proche des 100 000 euros.

La prochaine Lexus LFA ne verra donc pas le jour tout de suite et, dans le cas contraire, sûrement pas dans une définition aussi pointue. 

Plus de contenu : Lexus LFA Supercar
Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  La Lexus LFA n'aura pas de descendante dans l'imm?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter