McLaren

La McLaren-Honda : en sc?

C’est plus sur la piste que dans une boîte de nuit que l’on s’attend à découvrir une F1. Pourtant, Honda associait à la présentation de ses nouveaux modèles 2015, la toute nouvelle McLaren-Honda, dont le retour en compétition est fébrilement attendu par les fans. Il faut dire que pour Honda, s’aligner à nouveau en F1 signifie, sans aucun doute possible, que l’on revient pour écrire une nouvelle page d’une histoire que l’on avait quittée sur fond de crise en 2008 avec en plus, un véritable camouflet technologique.

+ de photos McLaren MP4 30

Pourtant, auparavant  l’association McLaren-Honda a déjà vécu des moments glorieux avec cette fabuleuse émulation entre deux pilotes de grande classe : Ayrton Senna et Alain Prost. Les deux entités entendent bien reconstituer un tandem aussi valeureux qu’efficace.

La nouvelle MP4-30 trône donc au Salon de Genève et seul Jenson Button se prêtait à l’objectif de notre photographe en avant-première, puisque l’on apprenait que Fernando Alonso serait forfait pour la première course le 15 mars en Australie.

Connaissant la mentalité japonaise nous nous doutons bien que Honda a programmé sur le moyen terme la réussite voire l’hégémonie de ses solutions techniques appliquées au petit moteur V6 turbo hybride de 1600 cm3. Or pour le moment, à l’occasion des premiers essais, il est apparu que la fiabilisation de l’ensemble des diverses technologies hybrides n’était pas une sinécure. 

Une voiture très fine

Il se murmure que sur cette nouvelle monoplace les motoristes nippons se sont fortement inspirés de l’architecture du bloc Mercedes, puis ayant eu accès tout au cours de la saison aux divers datas en course, ont pu développer leurs propres solutions issues d’un travail acharné de la cellule Recherche et développement.

Eric Boullier, le directeur de la compétition, recruté par McLaren pour renouer avec le prestigieux palmarès du team de Woking, a voulu que l’aérodynamisme soit traité avec le minimum de contraintes. Les motoristes  de chez Honda ont semble-t-il réussi parfaitement l’intégration de tout le système hybride permettant ainsi de dessiner une voiture particulièrement fine avec un  museau démesuré.

 Statiquement, il est bien évidemment impossible de juger de l’efficacité de l’ensemble des diverses prises d’air nécessaires pour alimenter le fond plat, pour les appuis de l’aileron ou pour les divers refroidissements. Il n’empêche, que cette McLaren Honda dans sa livrée grise/noire avec des parements rouges destinés à rappeler la présence de Honda, présente un ensemble abouti et racé.

Pour arriver à un tel résultat esthétiquement réussi, la collaboration entre Yasuhisa Arai directeur de Honda Motorsport et Tim Goss directeur technique chez McLaren a été particulièrement étroite, on s’en doute. Cependant, tout le monde s’accorde à penser que  le chemin sera encore long et malaisé avant d’arriver à la victoire.

Premier GP sans Alonso 

Alonso privé de premier Grand Prix après sa sortie de piste aux essais de Barcelone sera remplacé par Magnussen. Jenson Button avec son expérience et son flegme tout britannique sera un atout précieux pour faire avancer le développement de l’auto, qui ne pourra pas se contenter d’être belle mais devra se hisser au niveau des reines de l’an dernier- les Mercedes- et des autres, qui n’ont pas patiné en chemin cet hiver.

Honda entend relever un challenge, McLaren entend remonter la pente. Les uns se donnent le temps les autres semblent plus pressés. L’épreuve de la piste et de la concurrence farouche arbitrera un retour que tous attendent avec impatience.

Crédit photographique: Gilles Vitry, La Revue Automobile

 

Alain Monnot

Votre avis nous intéresse sur :  La McLaren-Honda : en sc?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter