Mercedes

La tête dans les étoiles avec les Mercedes cabriolet

L’humidité, le froid, le ciel gris... L’hiver se manifeste avec vigueur et son étreinte me rend nostalgique d’un été passé sous le soleil étouffant du sud de l’Italie. Les souvenirs d’une virée, cheveux au vent, au volant de mon cabriolet (cf. Mag 8 et l’essai de la Coccinelle Cabriolet) me hantent en permanence. Et là, heureusement, la marque étoilée publie enfin des infos sur ses deux magnifiques cabriolets luxueux et, en un éclair, je me prends à rêver d’un futur road trip estival.

+ de photos Mercedes S Cabriolet

Mercedes S Cabriolet : Limousine et cabriolet

Depuis 1971 et la 280 SE, Mercedes n’avait pas présenté de cabriolet 4 places au sommet de sa gamme. En utilisant la base technique du nouveau S coupé, la firme propose un engin hors normes et surtout sans concurrence.

D’une finesse et d’une élégance incroyable, ce cabriolet de plus de cinq mètres ne pouvait faire l’impasse sur une capote en toile bien plus modelable pour les designers. Entièrement automatisée, son système d’ouverture et de fermeture ne demande que 20 secondes. Conçue pour offrir le meilleur confort acoustique à ses occupants avec sa triple épaisseur, la capote se niche pourtant dans un petit espace séparé du coffre.

S’il est d’humeur taquine, le conducteur pourra décoiffer ses passagers grâce aux puissantes mécaniques, car les ingénieurs n’ont sélectionné que de nobles V8. La S 500 Cabriolet distillera ses 455 ch et 700 Nm de couple via une boîte automatique à 9 rapports. Et si cela ne suffit pas, le client pourra opter pour la S 63 AMG Cabriolet qui fait grimper la cavalerie à 585 canassons et 900 Nm de couple. Les chevaux sont transmis sur les 4 roues motrices et permettent au cabriolet d’expédier le 0 à 100 km/h en 3,9 secondes.

photo de la mercedes S Cabriolet

Mercedes SL : De nouvelles courbes !

Véritable icône automobile depuis son lancement en 1952 et la légendaire 300 SL, le roadster n’a eu de cesse d’évoluer. Pour ce printemps 2016, la SL s’offre une petite mise à jour estivale, avec des transformations esthétiques plutôt douces, alors que les modifications techniques sont, elles, vraiment parlantes.

Dès le premier coup d’œil, cette nouvelle SL marque sa différence avec une face avant qui gagne en rondeur. Sans révolutionner son style, elle l’adoucit fortement. L’arrière-train gagne de l’envergure et une jupe arrière AMG. Cette dernière intègre des prises d’air latérales accentuées par les feux monoblocs rouges, ainsi qu’un diffuseur intégrant les sorties d’échappement.

Sous le capot, les moteurs récupèrent tous des canassons. La gamme propose une puissance allant de 367 chevaux pour la SL 400 à 630 chevaux et 1000 Nm pour la furieuse SL 65 AMG. La révolution technologique se ressent avec l’arrivée de l’« Active Body Control ». Ce système scanne la route avec sa caméra frontale afin de préparer aux virages l’auto et ses suspensions. L’ordinateur est même capable de pencher le véhicule à l’intérieur de la courbe, un peu à la façon d’un motard.

photo de la nouvelle Mercedes SL

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  La tête dans les étoiles avec les Mercedes cabriolet

image profil
Woiry Maxence
2015-12-26 13:51:56  

9 rapports pour une classe S de 455ch... 7 aurait suffit

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter