Nissan

Nissan prend le contrôle de Mitsubishi

Actuellement en plein scandale des tests d’homologation truqués, Mitsubishi fait une nouvelle fois la une de l’actualité : le constructeur japonais a cédé 34 % de son capital à Nissan.

Partenaires depuis cinq ans, les deux constructeurs ont passé un accord de fusion à hauteur de 34 % du capital. Un mariage qui aura coûté à Nissan la somme de 1,9 milliard d’euros et qui, en passant devant le groupe Mitsubishi Heavy Industries, lui permet de prendre le contrôle de la marque aux diamants.

Plus globalement, Renault-Nissan ajoute un nouveau tentacule dans le groupe, composé de Renault, Dacia, Samsung, Alpine, Datsun, Infiniti et Lada. Cette union devrait se concrétiser par des développements mutualisés, des plateformes communes et des partages de techniques industrielles.

Avec cette opération, Nissan vient en aide à Mitsubishi, qui a avoué avoir triché sur les chiffres de consommation sur le marché japonais. Carlos Ghosn devrait aussi développer la marque, qui ne compte actuellement que cinq modèles, en majorité des tout-terrain.

La signature officielle et définitive aura lieu avant la fin du mois de mai.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Nissan prend le contrôle de Mitsubishi

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter