Opel Insignia

Opel Insignia Country Tourer : pour sortir du bitume

Opel compte bien inonder le marché de sa nouvelle berline. Pour y arriver, les ingénieurs ne lésinent pas sur les variantes de la nouvelle Insignia Grand Sport. Après la berline, le break et la future sportive OPC, c’est autour de la Country Tourer de faire son apparition.

Récapitulons…

La nouvelle Opel Insignia fait peau neuve. D’ailleurs, nous avons déjà pris le volant de la berline « Grand Sport ». D’ici quelques semaines nous aurons le droit à sa variante break qui se nomme « Sports Tourer ». Si nous avons déjà des infos sur la version sportive, l’Insignia OPC, il est aujourd’hui question du modèle aventurier, la « Country Tourer ».

Plus que du style...

Ce modèle se distingue par son côté baroudeur… qui n’est pas que cosmétique, car en plus de ses extensions de carrosserie en plastique et sa calandre spécifique, le Country Tourer gagne 20 mm de garde au sol. Associée à une transmission intégrale, cette Opel ne devrait pas avoir trop de problèmes pour sortir du bitume.

Et à part ça ?

Comme de coutume, et cela devient un poil lassant, Opel nous donne les informations au compte-gouttes. Cependant, on se doute que l’amortissement adaptatif sera de série, que le volume du coffre sera identique à celui du break (1 665 litres maximum), que la gamme de moteurs se contentera des versions haut de gamme et que l’équipement est repris de l’Insignia Grand Sport.

Affaire à suivre…

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Opel Insignia Country Tourer : pour sortir du bitume

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter