Pebble Beach

Pebble Beach : le top 10 des ventes aux enchères

Alors que le Concours d’élégance de Pebble Beach vient de prendre fin, la plupart des maisons de vente aux enchères livrent les résultats de leurs ventes. Comme de coutume, le niveau a été très élevé, avec des prix tout simplement mirobolants.

Gooding & Company, Mecum Auction, Qail Lodge, RM Sotheby’s et bien d’autres maisons se sont partagé le week-end pour proposer des lots exclusifs. Au terme de ces quelques jours passés sur le golf de Monterey, les sociétés ont enregistré des chiffres records, dont nous avons tiré un top 10.

Et force est de constater que Ferrari a le vent en poupe sur le marché de la collection également, puisque sept de ces dix véhicules ont été produits par la marque de Marenello. Pour ne pas changer, c’est la Ferrari 250, toutes déclinaisons confondues, qui a rencontré le plus de succès, devant la 275.

Le haut du tableau est donc occupé par une Ferrari 250 LM Coupé de 1964, qui a été vendue pour la somme de 17,6 millions de dollars par RM Sotheby’s. Derrière elle se trouve une Ferrari 250 GT California SWB de 1961, adjugée au prix de 16,8 millions de dollars et une Ferrari 250 GT Coupé SWB de 1962 qui a trouvé preneur à 16,5 millions de dollars, toutes les deux proposées par Gooding & Company.

Lorsque ce n’est pas Ferrari, les Anglaises affolent facilement les classements. Ainsi, les quatrième et cinquième places sont respectivement occupées par une McLaren F1 de 1998, partie contre un chèque de 13,750 millions de dollars, et une Jaguar Type C Works de 1953 vendue 13,2 millions de dollars.

Les cinq dernières places du top donnent lieu à un festival de Ferrari 250. On y trouve une Ferrari 250 GT Tour de France de 1956 (13,2 millions de dollars), une Porsche 956 de 1982 (10,12 millions de dollars), une Ferrari 250 GT Interim de 1959 (8,525 millions de dollars), une Ferrari 250 GT California Spyder LWB de 1959 (8,5 millions de dollars) et une Ferrari 275 S/340 America Barchetta de 1950 (7,975 millions de dollars).

Au final, les quatre plus grosses maisons de vente ont récolté près de 390,6 millions de dollars. Une somme astronomique, certes, qui prouve que le marché de la collection n’est pas encore arrivé à bout de souffle. Cependant, la recette totale est inférieure à l’année précédente. L’absence de Ferrari 250 GTO, dont la cote approche les 40 millions de dollars, explique en partie ce résultat plus faible.

Toutefois, même si les 250 GT California explosent, la marque au cheval cabré se fait petit à petit grignoter par certaines pièces de collection anglaises ou allemandes, Mercedes et Porsche en tête. De plus, les maisons de vente aux enchères s’intéressent de plus en plus aux Youngtimers de prestige, appelées à exploser le plafond durant les prochaines années.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Pebble Beach : le top 10 des ventes aux enchères

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !