Porsche

Porsche Cayenne : on prend le même et on recommence ?

À l’approche du Salon de Francfort, Porsche lève le voile sur la nouvelle mouture de son best-seller, le Porsche Cayenne. Proche de son petit frère, le Macan, le SUV est aussi technologique que la Panamera.

La recette reste inchangée à Zuffenhausen et encore une fois, l’évolution se fait dans la continuité. Le Porsche Cayenne, qui fait les choux gras du constructeur, passe une nouvelle étape avec une génération toute fraîche. Pourtant, une impression de déjà vu subsiste.

Et pour cause, puisque le SUV allemand reprend les lignes de la précédente et joue à la frontière entre le restylage de mi-carrière et la nouveauté. Le SUV se rapproche encore un peu plus des autres modèles de la marque, dont le Macan, avec une proue devenue habituelle et une poupe signée par un bandeau lumineux sur toute la largeur. Cette horizontalité des lignes renforce le profil cubique de l’engin, et ce malgré quelques pirouettes stylistiques pour lui offrir plus de dynamisme.

L’habitacle suit la même trajectoire avec une présentation plus raffinée et proche de la Panamera. La nouvelle console centrale abrite un écran tactile de 12,3 pouces, qui intègre toutes les commandes d’infodivertissement déjà connues et une connexion Internet. Le combiné d’instrumentation adopte une technologie digitale, à l’image du Virtual Cockpit du groupe automobile, alors que le système audio est fourni par Bose ou Burmester. Le coffre devrait répondre aux besoins des familles avec 770 litres de volume de chargement.

Reposant sur la plateforme MLB, le Porsche Cayenne avoue une cure d’amaigrissement de l’ordre de 65 kg pour tomber désormais à 1 985 kg. C’est sans doute encore léger, mais la chute pondérale profite à la maniabilité ainsi qu’aux consommations.

L’offre mécanique s’articule pour le moment autour du V6 3,0 litres de 340 ch et 450 Nm de couple en entrée de gamme, et du V6 2,9 litres de 440 ch et 550 Nm en configuration Cayenne S. Le premier s’autorise un 0-100 km/h en 5,9 secondes lorsqu’il est équipé du Sport Chrono Package, alors que la version plus sportive affiche un temps de 4,9 secondes et une vitesse maximale de 265 km/h.

Le Porsche Cayenne fera ses débuts au salon de Francfort avec une commercialisation dans la foulée. Le ticket d’entrée se situera aux alentours des 75 000 euros (74 828 euros en Allemagne).

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Porsche Cayenne : on prend le même et on recommence ?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter