Peugeot Quartz

Quartz, la grosse cavalerie de Peugeot

Peugeot a choisi le Mondial de l’Auto de Paris pour présenter son prototype Quartz. La particularité de ce crossover sportif, est qu’il utilise la dernier plateforme EMP2 (la même que la 308), accueille une motorisation hybride de 500 chevaux et enfin, il emploie des matériaux originaux comme la pierre de basalte.

Une plastique révolutionnaire ?

Les designers parlent du Quartz comme d’un « monolithe sculpté ». Ils différencient la partie basse taillée comme un SUV, de la partie haute inspirée par une berline premium. Sous ce jargon de styliste, se cache en fait un crossover compact de 4,50 m de long, aux lignes très affirmées. La face avant, large de 2,06 m, ne laisse aucun doute sur les velléités sportives de la bête. De profil, les lignes étirées sont accentuées par des jantes en aluminium de 23 pouces. La poupe, très torturée, porte fièrement en son centre le nom « PEUGEOT » comme une reconquête du prestige de la marque au début du siècle dernier.

De la pierre à bord ...

Peugeot est à la recherche de nouvelles sensations de conduite. Pour ce faire les ingénieurs sont en quête perpétuelle de nouveaux matériaux. Après l’utilisation d’acier brut et de bois dans ses concepts, voici que la marque passe par la pierre. Mais pas n’importe laquelle, puisqu’il s’agit de basalte. Une pierre ultra légère issue d’un magma refroidi brusquement. Le basalte est laissé brut pour entrer en contraste avec les autres matières comme le cuir. Car dans le respect des classiques l’automobile, le cuir est omniprésent. On le retrouve sur le plancher, les montants, le pavillon, les assisses et les dossiers de sièges.

Sous le long capot ...

Peugeot installe devant l’habitacle un 4 cylindres de 1.6 litres turbocompressé de 270 chevaux. Il nous est bien connu puisqu’il sévi sur la RCZ R. En complément, le train avant et arrière sont motorisés, chacun, par un moteur électrique de 114 chevaux. La puissance cumulée des trois moteurs s’annonce à 500 pur-sang.

Pour exploiter pleinement cette cavalerie, le Quartz est équipé d’une suspension pneumatique, qui fait varier automatiquement la garde au sol de 300 à 350mm. Cette fonction est commandée par un système de lecture optique de la route. Equipé de caméras couplées au système de navigation, ce système anticipe les évolutions de la chaussée.

Bon, ne rêvez pas… Comme d’habitude chez Peugeot ,ce concept restera une étude de style.

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Quartz, la grosse cavalerie de Peugeot

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter