Skoda

Rencontre avec le Skoda FUNstar : que pour le show

Comme nous l‚Äôavons vu lors de notre rencontre avec les Peugeot Exalt et Quartz, les concept-cars ont une place importante dans la vie d‚Äôun constructeur. Les r?¥les qui peuvent leur ?™tre attribu?©s sont divers et vari?©s, mais tous pr?©sentent un d?©nominateur commun : marquer les esprits. Pour l‚Äô?©dition 2015 du GTI-Treffen de W??rthersee, Skoda a apport?© le FUNstar Concept, une Fabia transform?©e en pick-up. Apr?®s les coups de projecteur pendant le festival autrichien, le concept de Skoda s‚Äôest offert ?† nous pour quelques heures.

+ de photos Skoda Funstar Concept

L’histoire du pick-up remonte à la fin des années 20, lorsque Ford lance en 1928 ce type d’utilitaire basé sur un Model A. Quelques années plus tard, Ford en Australie propose de nouveaux modèles, avant d’être suivi par Holden, qui en a fait l’un de ses fonds de commerce. Au fil des années, ce type de véhicule a fait le bonheur des professionnels en milieu rural, mais aussi des jeunes surfeurs. On se souvient par exemple des Holden Sandman, l’outil idéal pour aller s’offrir quelques vagues.

C’est sur ce thème que Skoda a dévoilé le Favorit FUN au salon de Francfort en 1993, une version " Flower Power " de la citadine. Très bien reçu par le public visé, le prototype a donné vie quelques années plus tard au Felicia FUN, cette fois-ci proposé en série. Pour le festival du groupe Volkswagen à Wörthersee, la marque tchèque a fait appel aux 23 étudiants de la Skoda Academy qui ont imaginé, dessiné et fabriqué un nouveau concept. En partant de la petite Fabia, les apprentis ont été pris de nostalgie et ont donné vie au FUNstar.

Un travail qui a réclamé 500 heures de travail :

Après les Skoda RS2000 et CitiJet, les étudiants de l’Academy prouvent encore une fois qu’ils ont un sérieux faible pour les carrosseries taillées à la disqueuse. Et cette fois-ci, c’est la Fabia qui est passée sur le billard pour se transformer en pick-up. Pour mener à bien leur mission, les étudiants ont été épaulés par les designers et ingénieurs de la marque. Au total, le Skoda FUNstar a nécessité neuf mois de conception et près de 500 heures de travail, dont la plupart ont été effectuées en dehors des plages horaires des cours habituels.

Parmi les 80 propositions qui ont été déposées, c’est donc le choix du pick-up qui a été retenu. Un choix pas vraiment anodin au regard de l’aspect historique et de la popularité de ce type de véhicule sur la scène du tuning à l’Allemande, comme les innombrables Volkswagen Caddy Pick-Up posés sur leurs BBS qui inondent les rives du lac de Wörthersee.

Wörthersee Tuning Show :

La Skoda Fabia a donc reçu une multitude de nouveaux éléments pour faire le show en Autriche. La carrosserie est recouverte d’une teinte grise, agrémentée de multiples touches de vert, la couleur caractéristique du constructeur. Si les boucliers n’ont pas des traits suffisamment sportifs, les jantes de 18 pouces empruntées à la Skoda Octavia RS et la sortie d’échappement encastrée dans le bouclier arrière raviront les fans de tuning. Ces passionnés seront même en extase devant les LED et divers néons qui font passer le concept pour un morceau de kryptonite.

Dans l’habitacle, on retrouve le même code couleur avec du vert fluo aux quatre coins, des sièges et un volant sport ainsi qu'un système hi-fi de 1 400W avec l’ampli fixé derrière les deux sièges.

L'engin idéal pour une jeunesse débridée :

Lors de cette rencontre exclusive avec le Skoda FUNstar, le fabricant nous a permis d’en prendre le volant. Nous ne parlerons pas d’essai puisque nous étions seulement autorisés à faire quelques allers-retours en ligne droite pour un total de 500 mètres à une vitesse de… 30 km/h maximum. Pas vraiment de quoi se faire un avis sur les diverses qualités du véhicule. En revanche, nous avons été agréablement surpris par la qualité de fabrication, avec un châssis qui semble répondre aux standards de fabrication d’une Skoda Fabia en sortie d’usine.

À l’origine, le FUNstar devait recevoir le 1,8 litre TSI d’une puissance de 180 ch. Faute de place dans le compartiment moteur, les étudiants ont conservé le 1,2 litre TSI, qui a toutefois reçu une reprogrammation portant la puissance à 122 ch et une ligne d’échappement plus libre. Une préparation mécanique bien trop timide à notre goût pour une voiture censée faire le spectacle dans une grande messe du tuning.

Ses nouvelles caractéristiques techniques lui permettent en revanche d’être une proposition intéressante pour les jeunes avides de loisirs, profitant d’une benne suffisamment grande pour y caser quelques vélos, planches de surf ou tout autre matériel pour partir à l’aventure.

Vers une version de série ?

Avec le Skoda FUNstar, le constructeur de Mlada Boleslav tente une nouvelle fois de rajeunir son image et de promouvoir son Academy. Mission accomplie avec ce concept attirant et parfaitement mis au point par une équipe de jeunes passionnés. L’opération nous rappelle le Skoda Yéti découpé par la société Benet Automotive. Hélas, le FUNstar souffre de la comparaison avec un style moins outrancier et une orientation plus citadine. La version Combi de la Fabia aurait aussi été un choix plus indiqué pour une conversion pick-up (une version indisponible au catalogue au moment de la préparation) et nous pleurons l’absence d’une suspension Air Ride, un incontournable pour les machines de ce type.

Au delà de l’aspect showcar, le Skoda FUNstar a aussi ouvert la voie à une hypothétique version utilitaire dans la gamme du fabricant. Par le passé, les Favorit et Felicia ont été déclinées en version pick-up sur certains marchés émergents. Skoda pourrait donc s’inspirer du passé pour affronter les Dacia Logan pick-up ou Peugeot Hoggar, mais il n'en sera rien, le Skoda FUNstar restant au stade de concept.

Crédit photo : Soufyane Benhammouda/La Revue Automobile

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Rencontre avec le Skoda FUNstar : que pour le show

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter