Saleen

Saleen S1 : un châssis anglais et une fabrication chinoise pour l'Américaine

Après avoir passé quelques années à produire des kits carrosserie, Saleen revient sur le devant de la scène avec la S1.

Après avoir passé de longues années à préparer des Ford Mustang, Saleen s’est illustré avec la S7, une supercar capable de viser les 400 km/h dans sa configuration Twin-Turbo Performance. Retombé dans les limbes du tuning, le préparateur annonce un nouveau modèle.

Le célèbre préparateur américain renaît de ses cendres et dévoile désormais la nouvelle Saleen S1. Bien moins impressionnante que la Saleen S7, la dernière-née repose sur un châssis d’Artega GT, elle-même dérivée de la Lotus Evora.

Elle embarque un 4 cylindre 2,3 litres d’origine Ford, que l’on retrouve sous les capots des Mustang et Focus RS. Le préparateur américain a toutefois poussé la puissance à 450 ch et 575 Nm de couple. Les performances n’ont pas été communiquées, à l’exception de la vitesse maximale de 290 km/h.

Si la Saleen S1 est présentée au Salon de Los Angeles, elle sera produite en Chine, dans la nouvelle usine de Rugao avec la joint venture Jiangsu Saleen Automotive Technology.

Le constructeur annonce une capacité de production (et des objectifs) de 150 000 voitures par an, avec l’apparition d’autres modèles dans le futur.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Saleen S1 : un châssis anglais et une fabrication chinoise pour l'Américaine

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter