Skoda

Skoda Octavia : de lÂ’aventure avec la Scout et du peps en RS !

La nouvelle mouture de l’Octavia s’accompagne évidemment de ses deux variantes à fort caractère. C’est ainsi que la firme nous propose une Octavia RS qui gagne en puissance pour l’occasion – mais uniquement en version essence – et une Octavia Scout faite pour ceux qui veulent explorer les chemins de traverse sans se ruiner.

+ de photos Skoda Octavia RS 2017

Skoda Octavia RS : La force de frappe !

La Skoda Octavia est le best-seller du constructeur tchèque. Sa version sportive badgée du « RS » caractéristique compte plus de 200 000 unités à travers le monde, dont 100 000 depuis 2013. Vous imaginez donc l’importance de son renouvellement pour la marque. Pour rester sur la même tendance, les designers et ingénieurs offrent à la nouvelle Octavia RS des retouches qui devraient lui permettre de lutter contre le temps.

Pour une poignée de canassons…

Les ingénieurs motoristes nous gratifient d’une augmentation de la cavalerie. Certes avec les 10 chevaux supplémentaires, le bond en puissance ne sera sans doute pas vraiment décelable. Cependant, le 2 litres TSI turbo essence grimpe maintenant à 230 chevaux. Ce 4 cylindres ne s’occupe que des roues avant et est aidé par un différentiel à glissement limité électronique pour tenir le bolide tchèque dans les courbes. Car mine de rien, qu’elle soit équipée d’une boîte manuelle ou automatique de type DSG, l’Octavia RS tape le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes alors que sa « v max » est limitée par l’électronique à 250.

L’Octavia RS carbure également au mazout. Mais la proposition est totalement différente. Ici, elle conjugue un 2.0 TDI de 184 chevaux et de 380 Nm avec une boîte automatique DSG à 6 rapports et une transmission intégrale. Si les performances ne peuvent soutenir la comparaison avec l’essence, elles lui permettent de franchir le TOP 100 en 7,9 secondes, alors que sa vitesse de pointe de 232 km/h laissera un bon nombre de berlines premium allemandes loin derrière elle sur l’Autobahn.

T’as d’beaux yeux, tu sais…

En véritable berline de caractère, les designers ne pouvaient se contenter de son style sobre. La RS reçoit donc des jantes en alliage spécifiques, un châssis abaissé de 15 mm et bénéficie d’une voie arrière allongée de 30 mm. Mais c’est surtout son nouveau regard qui marque sa différence. Il devient féroce avec ses nouvelles optiques qui rejoignent la large calandre revêtue d’une belle teinte noire. Évidemment, le bouclier avant a été revu pour l’occasion, alors qu’en poupe le diffuseur noir est surligné par un liseré rouge.

Nouvelle Skoda Octavia RS 230

Skoda Octavia RS 245 : Un cran au-dessus !

Les 230 chevaux ne vous suffisent pas ? Si c’est le cas, la RS 245 est pour vous. Cette version est plus radicale. Avec ses 245 chevaux et 370 Nm de couple, elle franchit le 0 à 100 km/h en 6,6 secondes. Sur le cinquième rapport de sa boîte manuelle, la RS 245 ne demande que 6,4 secondes pour passer de 60 à 100 km/h.

Pour tenir la cavalerie sur le seul train avant, les ingénieurs de Mladá Boleslav ont équipé le châssis « sport » d’un différentiel à glissement limité VAQ. Le tout, nous promet-on du côté de Škoda, avec une musique rauque « husky sound » sortant des pots d’échappement.

Skoda Scout RS 245

Skoda Octavia Scout : Scout toujours prêt !

Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, l’Octavia Scout est le pendant tchèque des Audi A4 Allroad, Volvo V60 CrossCountry, Volkswagen Passat Alltrack, c’est-à-dire une version break qui se distingue par la protection renforcée de sa carrosserie et sa garde au sol surélevée.

Un lot d’évolution pour s’affirmer en baroudeur…

Tout comme l’ancienne génération, l’Octavia Scout se détache du lot par les détails propres aux modèles de la firme. On notera par exemple le pare-chocs avant plus enveloppant, un pare-chocs arrière équipé d’un diffuseur et d’une ceinture de caisse et des passages de roue en plastique noir. Mais le lifting de cette génération se voit surtout de face avec des optiques scindées et rectangulaires, alors que le blason Scout orne la nouvelle calandre.

L’habitacle a été conçu pour s’accorder à son tempérament baroudeur. On y retrouve le logo Scout sur le volant et le levier de vitesses. Le pédalier est recouvert d’acier inoxydable et de pastilles en caoutchouc antiglisse. De plus, l’espace dont on dispose à bord crée une impressionnante sensation de liberté, encore accrue grâce au grand toit ouvrant panoramique disponible en option.

Un système 4x4 pour tous les jours…

La transmission intégrale gère les changements de terrain les plus minimes. En utilisation normale, la voiture agit comme une traction avant classique, alors que sitôt que les capteurs détectent un changement d’adhérence avec de la neige, de la boue ou encore du verglas, elle se transforme en 4x4. Cette solution permet de diminuer la consommation de carburant par rapport à une transmission intégrale permanente.

Sous le capot moteur…

Pas de surprise. Skoda réutilise les meilleurs moteurs du groupe Volkswagen. En essence, l’Octavia Scout TSI propose 180 chevaux pour un « top speed » de 216 km/h et un 0 à 100 km/h en 7,8 secondes. Sa consommation normée s’affiche à 6,8 l/100 km soit 158 g/km d’émissions de CO2. En diesel, l’Octavia Scout TDI récupère le fameux 2 litres TDI qui a fait la réputation du groupe et est disponible en deux puissances. La première est de 150 chevaux, alors que la seconde passe à 184 chevaux. Toutes deux ne demandent qu’à peine plus de 5 litres pour 100 km.

Nouvelle Skoda Octavia Scout et sa transmission 4x4

Benoit Alves

Votre avis nous intéresse sur :  Skoda Octavia : de lÂ’aventure avec la Scout et du peps en RS !

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter