Skoda

Skoda 130RS et Fabia R5 : la rencontre au sommet

Pour commémorer la victoire de la Skoda 130 RS au Rallye de Monte-Carlo, la marque tchèque a lancé une Fabia R5 aux couleurs de son ancêtre. C’est à l’occasion du AvD-Histo-Monte que nous avons pu réunir ces deux voitures, pour une rencontre exclusive entre le passé et le présent.

+ de photos Skoda Fabia R5 2017

Skoda, à l’inverse d’autres marques du tentaculaire groupe Volkswagen, ne profite pas d’une image très empreinte de sport automobile : quelques passionnés se souviennent des Skoda Octavia WRC et Fabia WRC, deux pistardes passées sous les feux de la rampe de la catégorie reine, sans avoir eu tout le loisir, hélas, de s’attirer les flonflons d’une victoire. L’histoire de Skoda Motorsport n’est pas en berne pour autant et il faut remonter en 1977 pour découvrir un mythe tchèque : la Skoda 130RS.

Première championne originaire du bloc de l’Est :
Malgré des moyens financiers resserrés par la politique du bloc de l’Est et quelques tours de passe-passe pour contourner les règles de la Fédération internationale du sport automobile, Skoda a engagé la 130RS au Rallye de Monte-Carlo. Lointaine dérivée de la 1000MB de 1964, la Skoda 130RS a réussi à s’imposer lors de la 45e édition de la compétition monégasque : la petite Tchèque a réalisé un doublé en Groupe 2 et a gagné la 12e place au classement général avec le tandem Vaclav Blahna/Lubislav Hlavka.

Quarante ans après cette victoire mémorable (nous aurions tort d’oublier les autres consécrations à l’Acropole ou au RAC Rally), Skoda surfe sur le succès avec la Fabia R5. Héritière de la 130RS, la Skoda Fabia R5 vient de remporter, sous les couleurs de son illustre aïeule, la victoire de sa catégorie au Monte-Carlo, avec une première place en WRC2 et la 7e place au général, à près de 9 minutes et trente secondes de Sébastien Ogier.

5,14 kg/ch pour la Skoda 130RS : 
C’est dans un cadre plus détendu, mais non moins évocateur, que Skoda France nous a conviés à découvrir de près ces deux icônes du rallye. Réunies à l’occasion de l’AvD-Histo-Monte, l’équivalent allemand du Monte-Carlo Historique, les deux Skoda se sont côtoyées de Cannes à Monaco, en passant à 1 604 mètres d’altitude, au col du Turini.

À la première rencontre, la Skoda 130RS étonne par sa bouille sympathique et son regard de velours, mais aussi par sa carrure minuscule. On en prend toute la mesure aux côtés des autres voitures – gloires des rallyes des années 70-80 – engagées lors de ce rallye historique. Toutes les autres pièces sont à l’avenant, offrant de tout petits équipements, comme dans le compartiment moteur où se trouve le 1300 cc à deux carburateurs Weber45 et carter sec, dont les 140 ch et 130 Nm de couple n’ont aucune peine face aux 720 kg de la voiture.

4,39 kg/ch pour la Skoda Fabia R5 :
À côté se trouve la Skoda Fabia R5, synthétisant quarante ans d’histoire en rallye et qui, étonnamment, délivre la même saveur que la 130RS. Simple de conception, mais tout de même sérieuse pour la compétition, la citadine conserve son profil, mais gagne en largeur pour pouvoir accueillir des trains roulants plus larges et plusieurs configurations selon le revêtement. La mécanique est également modeste, mais suffisante pour aller chercher les victoires : les 1 230 kg sont animés par un 1,6 litre turbo de 279 ch et 420 Nm de couple, tous deux délivrés à 4 750 tr/min.

L’habitacle des deux voitures est aussi très proche : complètement dépouillé, presque d’origine pour l’une, et totalement modifié pour l’autre, ces deux univers sont similaires avec une planche de bord intégrant l’électronique nécessaire, deux baquets et les équipements de sécurité habituels. Les commandes de boîtes manuelles et séquentielles, haut perchées, cohabitent avec un levier de frein à main de même hauteur. Particularité dans la 130RS, où il est identifié par un autocollant Fun. Signe d'un temps où l'apporche des sports mécaniques était plus détendue ?

Graines de championnes :
En parlant de fun, nous avons pu goûter à une virée à bord de la Skoda Fabia R5, avec Sylvain Michel (champion de France asphalte 2016) à son volant. Un aller-retour sur les hauteurs du col de Braus nous a permis de découvrir une auto dont la conception favorise une facilité de prise en main et une rapide mise en confiance pour les pilotes à l’aube de leur carrière. Preuve en est avec le brio du pilote français derrière le cerceau, mais aussi avec les nombreuses victoires de la Skoda Fabia R5 : en 18 mois, la voiture a cumulé 10 victoires en WRC et plusieurs titres nationaux. Au point de permettre à Skoda Motorsport d’avoir vendu 100 exemplaires à ce jour.

La petite graine, couverte d’une flèche ailée bleue, plantée il y a quarante ans dans le sport automobile, a fait germer la Fabia R5, une voiture de rallye aboutie, accessible et capable de viser les premières marches des podiums. Un caractère qui n’est finalement pas différent de la Skoda 130RS et qui est bien parti pour durer en 2017.

Soufyane Benhammouda

Votre avis nous intéresse sur :  Skoda 130RS et Fabia R5 : la rencontre au sommet

Ecrivez votre commentaire sur l'article
- Espace Membre
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter