Shark

Test casque Shark Evo-One

Dans la série Evo, SHARK nous propose à l’essai son nouvel Evo-One (One révolution, One helmet) disponible depuis déjà quelques mois à partir de 399 euros.

Revu sur certains aspects peu pratiques des evoline séries 2 et 3, SHARK ne l’annonce pas comme la descendance de cette gamme, malgré leur sérieuse ressemblance.

Le système auto-up, permettant de basculer l’écran en même temps que la mentonnière pour passer en position jet et repris de la série evo 3 reste bien présent sur ce modèle. Nouveauté de l’évolution one, l’auto-down, qui ramène la mentonnière en un seul temps, l’écran se levant automatiquement de quelques centimètres pour lui laisser le passage. Pratique !

Côté bruit, SHARK a retravaillé sa copie en installant une petite bavette rabattable placée sous la mentonnière. Peu pratique à manipuler, elle est néanmoins utile sur autoroute réduisant tout de même considérablement les turbulences, et donc le bruit. Précieux lorsqu’on connaît les casques modulaires, tout aussi plaisants que bruyants… !

Petite remarque au passage : les aérations ne sont pas encore au top. Ça soulage un peu, mais pas suffisamment pour ne pas être tenté de le passer en jet ou d’ouvrir la visière pour respirer.

Finalement, le confort est bon... après 1 000 km. L’adoption du « slim fit » par SHARK est franchement déroutante au début et outre le fait d’avoir l’air d’un hamster, on se coince les oreilles tel un rugbyman dans une mêlée à chaque enfilage. C’est carrément désagréable les premiers kilomètres, mais on finit par le former et s’y faire. Rien d’inquiétant.

 

Bilan du test :

Malgré plusieurs remarques quant à une fragilité de l’auto-up et de l’auto-down, après 2 000 km de tests aucun dommage n’est à déplorer. Parfait pour un usage polyvalent, ce casque reste un très bon compromis.

 

Fiche technique Shark Evo One :

– Pinlock Maxvision fourni
– Système autoseal : plaque l’écran sur le casque, permet une meilleure insonorisation et rend le casque étanche (eau et froid)
– Profil compact aérodynamique et réduction drastique des bruits aéro grâce aux études CFD (simulation des flux numériques)
– Systèmes auto-up et auto-down : remontée automatique de l’écran lorsqu’on relève ou descend la mentonnière.
– Écran solaire très couvrant intégré
– Disponible en XS (53/54 cm), S (55/56 cm), M (57/58 cm), L (59/60 cm), XL (61/62 cm)

 

Stephane Pierre

Votre avis nous intéresse sur :  Test casque Shark Evo-One

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter