Crit Air

Vignettes Crit

Ce mercredi 25 janvier 2017, la préfecture de Paris met en place pour le troisième jour de suite la circulation nommée « différenciée ». Mais Crit’Air c’est quoi au juste ? D’ailleurs, et surtout, est-ce juste ?

Ce mercredi donc, dans l’aire délimitée par l’A86, les automobilistes affichant une vignette de catégorie 5 sont priés de se débrouiller autrement. Il en va de même pour ceux ayant une voiture d’avant 1997 ou une moto d’avant 2000 qui, de toute façon, n’ont plus le droit de rouler en semaine, quelles que soient les conditions. À Lyon et Villeurbanne, ce sont ceux dotés d’une vignette 4 ou 5 à qui il est interdit de rouler. Ça, ce sont les faits bruts… brutaux même à l’encontre de nombreux citoyens mis en difficulté par ces règles.

De plus, forcer les gens, en pleine épidémie de grippe et de gastroentérite, à s’entasser dans les transports en commun, alors même que les médecins et hôpitaux sont déjà débordés… tout en nous présentant la mesure comme « sanitaire »…

Tous concernés !

Dès juillet, les possesseurs de véhicules de catégorie 5 (diesel Euro 21 997-2000) seront également exclus de façon définitive. Ils auront tous le loisir, dès lors, d’admirer leur belle vignette Crit’Air inutilement achetée. Nous pourrions nous dire que ce n’est pas grave, que ce ne sont que quelques véhicules, que ça ne touche pas grand monde et que toutes ces vieilleries non entretenues n’ont plus rien à faire sur nos routes. D’une part, c’est faux bien que l’on se demande tous comment certaines voitures, de tous âges, dans un état lamentable se retrouvent sur nos routes...
Mais surtout, nous sommes tous concernés et pas seulement une minorité comme le sous-entend facilement la Mairie de Paris (entre autres). D’ici 2020, ce sont toutes les autos essence antérieures au 1er janvier 2011 ainsi que toutes les autos diesel, quelle que soit leur date de première immatriculation, et tous les deux-roues antérieurs au 1er janvier 2017 qui seront concernés. Soit 90 % du parc actuel, tout simplement !

Mairie "Honnête" de Paris

Mairie « Honnête » de Paris


De même, ne croyez pas que c’est un problème uniquement francilien. Les Lyonnais, par exemple, en ont déjà fait les frais en ce début de semaine. Déjà 400 villes, sur l’ensemble du territoire, sont prêtes à emboîter le pas à la Mairie de Paris.

Mesure antisociale…

L’immobilier est cher, et plus on s’approche de Paris ou des grandes villes et plus il l’est. Alors les gens de condition modeste s’en éloignent, forcés de rejoindre des coins moins bien desservis par les transports en commun et d’utiliser leur véhicule pas vraiment dernier cri. Non content de les éloigner de Paris pour vivre, on leur demande de ne plus y venir du tout, pour le bien de tous, bien entendu.
Pendant ce temps-là, l’heureux acheteur d’une belle et puissante voiture, après s’être acquitté d’un malus écologique de 10 000 €, pourra arborer la vignette Crit’Air de catégorie 1 et donc rouler sans limitation. En résumé, avec le plus gros malus écologique possible, rouler dans les ZCR (Zone de Circulation Restreinte) n’est pas problématique. Je cherche encore la logique…

Petite précision. Loin de moi, passionné de voiture en tous genres, l’envie de critiquer ni les grosses voitures ni leurs propriétaires. D’autant que les progrès (techniques, écologiques, sécuritaires...) sont d’abord faits sur ce type de véhicule avant d’être étendus vers les gammes en dessous.

Ce n’est pas une circulation différenciée, comme le reprennent en cœur la majorité des médias, mais bel et bien une circulation discriminatoire, repoussant toujours un peu plus les gens modestes en dehors de la société, les culpabilisant toujours un peu plus de leur condition en les marquant au fer Crit’Air.
Il faudrait plutôt responsabiliser les gens, les inciter à acheter selon leur réel besoin, que ce soit de l’essence, de l’hybride, de l’électrique ou du diesel, les usages sont différents. Loin de moi également l’envie de critiquer notre réseau de transports en commun, l’un des meilleurs du monde concernant Paris, mais il ne peut pas absorber tous les passagers possibles et imaginables.

N’attendez pas de moi que je me mette à douter de la qualité intellectuelle de madame Hidalgo et des autres. Bien au contraire, je suis persuadé qu’ils savent très bien ce qu’ils font et quels sont les enjeux. Ils savent très bien que pendant des années tout a été fait pour vendre du petit diesel en ville (quelle aberration !) pour maintenant nous l’interdire. Ils savent très bien que les petits moteurs Turbo essence à injection directe actuels rejettent au moins autant de microparticules que les moteurs diesel. Ils savent bien que fabriquer une voiture neuve rejette 8 tonnes de CO2, ce qui ne sera jamais compensé par la faible économie de carburant effectuée par ce modèle sur son cycle de vie. Ils savent tout aussi bien que « seulement » 14 % des particules fines viennent des transports. Ils savent parfaitement que la consommation réelle n’a rien à voir avec celle de la norme NEDC. C’est bien ça le pire, c’est qu’ils sont au courant de tout ça et qu’ils continuent à se moquer de nous assez ouvertement.

Je vous invite à signer la pétition lancée par la FFAC (fédération française des automobilistes citoyens). Oui, nous sommes tous d’accord, il faut lutter contre la pollution, c’est pourquoi ce n’est pas juste une pétition bête et méchante contre ces mesures inéquitables, mais également un ensemble de propositions sérieuses et à réfléchir.

Etienne Roville

Votre avis nous intéresse sur :  Vignettes Crit

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter