logo La revue auto

435 chevaux pour l audi rs 5 tdi competition

Audi poursuit le développement de sa RS 5 TDI avec cette fois la déclinaison compétition de ce concept, chasseuse de records grâce aux 435 chevaux qui galopent sous son capot. Les technologies qu'elle met à profit comme le compresseur électrique et la batterie 48 volts se retrouveront l'année prochaine sur un modèle de série, a priori le SQ7.

Souvenez-vous, il y a un an exactement, Audi créait l'événement avec un concept particulier, l'Audi RS 5 TDI-e, qui embarquait un V6 3.0 litres Diesel biturbo de 385 chevaux sous le capot de la plus sportive des A5. À l'époque, l'idée était de célébrer en beauté le 25e anniversaire des moteurs TDI.

Depuis, ce concept a fait du chemin et on retrouve aujourd'hui son évolution, baptisée Audi RS 5 TDI compétition. Cette fois, fini la rigolade (si tant est que c'en était jusque-là), la RS 5 Diesel chasse les records en portant sa puissance à 435 chevaux, pour un couple de 800 Nm. Ce qui lui a permis notamment d'établir en 1 min 35 sec 35 centièmes la meilleure marque pour un véhicule Diesel sur le circuit du Sachsenring.

Compresseur électrique
Cette débauche de puissance doit tout à l'optimisation du compresseur électrique qui vient fonctionner en complément des deux turbocompresseurs classiques greffés au V6 TDI. Alimenté par une batterie lithium-ion de 48 volts qui se recharge au freinage et à la décélération, ce e-turbo comme on l'appelle chez Audi mouline à 72 000 tours/min en 250 millièmes de seconde. C'est deux à trois fois plus rapide qu'un turbo habituel et cela permet d'enquiller le maximum de couple même sous les 1 500 tours/min. Résultat : la RS 5 TDI compétition atteint les 100 km/h en 4 secondes et les 200 km/h en moins de 16 secondes.

Ce démonstrateur technologique a même suffisamment progressé pour que ces technologies du compresseur électrique et de la batterie 48 volts arrivent en série sur des modèles de la marque aux anneaux. C'est prévu pour l'année prochaine, a priori avec le SQ7.