logo La revue auto

Aston martin veut etre le dernier a proposer des boites manuelles

Les boîtes robotisées sont devenues de plus en plus courantes sur les sportives. Alors que la plupart des constructeurs délaissent le levier manuel au profit de palettes au volant reliées à une unité à double embrayage, Aston Martin veut être le dernier à proposer une boîte manuelle.

Exterieur_Aston-Martin-DB11_0 Exterieur_Aston-Martin-DB11_5 Exterieur_Aston-Martin-DB11_10 Interieur_Aston-Martin-DB11_13 Interieur_Aston-Martin-DB11_15 Interieur_Aston-Martin-DBS_53
Voir la galerie photo

Le débat sur les boîtes manuelles et robotisées n’est pas clos. Certains préfèrent les sensations des premières, alors que d’autres misent sur l’efficacité des secondes. Toutefois, les volumes de vente ont eu raison des passionnés et les constructeurs comme Ferrari ou Lamborghini, imposent la boîte à double embrayage.

Lors de la présentation de la DB11, Andy Palmer, le patron d’Aston Martin, a déclaré qu’il « voulait être le dernier constructeur au monde à proposer une voiture de sport à boîte manuelle. » Un avis tranché et assumé. Selon lui, les boîtes robotisées sont trop lourdes et complexes, au contraire des unités traditionnelles.

La direction d’Aston Martin prouve sa volonté de proposer des voitures certes moins efficaces, mais bien plus plaisantes à conduire.

Ainsi, la prochaine génération d’Aston Martin Vantage, propulsée par un V8 biturbo Mercedes-AMG, disposera toujours d’un levier traditionnel au milieu de l’habitacle.