logo La revue auto

Bonus pour les hybrides il prend un coup en 2016

Le gouvernement projette une nouvelle fois de réduire le bonus écologique pour 2016. La prime pour l'achat d'une hybride passerait de 2 000 à 750 euros et celle pour l'achat d'une hybride rechargeable de 4 000 à 1 000 euros. Des économies qui semblent mal placées...

Interieur_Toyota-Prius-4-2015_3
Voir la galerie photo

Ce n'est pas encore officiel puisqu'il ne s'agit que d'une proposition faite par le gouvernement en annexe de la loi de finance 2016. Mais elle dégage une tendance claire : le bonus écologique va encore se réduire en 2016. Plus aucune voiture thermique n'y ayant droit, les voitures électriques restant protégées, c'est sur les hybrides qu'on va taper. Et plutôt fort !

Ainsi, un modèle hybride classique type Toyota Prius ou Auris HSD émettant moins de 110 grammes de CO2/km ne pourra plus prétendre qu'à un bonus moyen de 750 euros contre 2 000 euros actuellement. On voudrait remettre dans la course le Diesel, qui deviendra moins cher que ces modèles essence/électricité, qu'on ne s'y prendrait pas autrement...

Du côté des hybrides rechargeables, le bonus accordé passera de 4 000 à 1 000 euros. Et tant pis pour les nombreux constructeurs qui misent actuellement sur cette technologie. Ceci dit, ce serait peut-être l'occasion de remettre en cause le protocole de test qui leur fait obtenir des chiffres de consommation et de rejets de CO2 artificiellement bas (3.0 litres/100 km et 70 grammes de CO2/km pour la Porsche 918 Spyder).

L'État fait ce qu'il peut pour maintenir ses finances à flot mais peut-être se trompe-t-il de cible en tapant sur le bonus écologique des hybrides. Ce n'est pourtant pas ces motorisations qui rejettent des NOx et qui sont si chères à tenter de dépolluer...