logo La revue auto

Essai ford tourneo custom le minibus bon eleve

Le Tourneo Custom est le remplaçant de quatrième génération du Transit pour la famille et le transport de passagers. Après les essais du Renault Trafic Combi, du Mercedes Classe V et du Multivan Volkswagen, nous avons réalisé un essai ‚Äì sur près de 2 000 km ‚Äì du Ford Tourneo Custom. Oùse situe le Ford Custom Tourneo par rapport à la concurrence ?

Exterieur_Ford-Tourneo-Custom_0 Exterieur_Ford-Tourneo-Custom_1 Exterieur_Ford-Tourneo-Custom_2 Exterieur_Ford-Tourneo-Custom_3 Exterieur_Ford-Tourneo-Custom_4 Exterieur_Ford-Tourneo-Custom_5
Voir la galerie photo

Nous avons fait l’essai d’un Ford Tourneo Custom TDCi 2.2 litres de 155 ch avec une boîte manuelle 6 rapports, en finition Titanium et version longue (5,34 m et 4,97 m pour la version « courte »), sur une distance de près de 2 000 km.
Son prix est de 50 089,33 TTC € là où la gamme débute à partir de 37 300 € pour le Tourneo Custom Trend L1H1 (Longueur 1 et Hauteur 1 soit le plus « petit ») pour une motorisation de 125 chevaux.

Le marché français des minibus représente près de 12 000 ventes pour 2014 (source CCAF.fr). Renault se taille la part du lion avec plus de 50 % des ventes pour son Trafic Combi. Le Ford Tourneo Custom se situe à mi-chemin dans la gamme des minibus entre le Trafic Combi et le Classe V. Le Tourneo représente une bonne alternative, on vous dit pourquoi.

 

Le Design du Tourneo Custom

Bien entendu, l’aspect extérieur n’est pas un critère déterminant pour l’achat d’un minibus. Même si chez VW avec son nouveau Multivan façon Vintage, cela apparaît comme un avantage, les autres constructeurs ne misent pas sur ce critère pour en vendre. 

C’est le cas de Ford, qui nous propose un modèle dans sa version fin 2012. Le Tourneo Custom n’a pas forcément beaucoup vieillit, son style fait moins utilitaire dans l’esprit que les anciennes versions du Transit. Il se rapproche plus du style Kinetic Design, qui est appliqué depuis sur l’ensemble des voitures de la gamme. D’ailleurs l’avant du véhicule est le meilleur exemple avec une calandre bien travaillée, qui reste moderne. En revanche, sur la ligne générale, on ne se trompe pas, cela reste un utilitaire. L’arrière est classique avec le choix d’un hayon pour accéder au coffre (comme la plupart des concurrents) et non des double-portes que l’on retrouve sur le Trafic Combi, qui s’avère plus pratique au quotidien. Le Tourneo Custom est également équipé de deux portes latérales, qui ne sont pas électriques et qui ne se bloquent qu’en fin de butée, dommage. 

 

La vie à bord du Tourneo Custom 

Nous avions un Tourneo Custom en mode « transport de personnes » avec 9 sièges. La disposition des sièges était la suivante : 2 à l’avant - 2 - 2 - 3. 

Le Tourneo Custom s’est montré parmi les plus confortables en termes d’espace intérieur. Loin devant le Trafic Combi et en concurrence avec le Classe V pour le top de la catégorie. La version longue aide forcément et la disposition 9 places n’est pas pourvue d’un coffre. 

L’un des points fort du Tourneo Custom est l’assise générale qui est tout simplement excellente, toutes les places sont confortables et agréables même pour des trajets plus long qu’une simple navette. À l’avant, la disposition ne propose qu'un seul siège côté passager. On aurait aimé une console entre le siège passager et le conducteur pour un aspect pratique sur de longs parcours : poser les téléphones, des magazines,etc.

En terme de multimedia, le Tourneo Custom profite du système de connectivité SYNC 1 (SYNC 2 pour les nouveaux véhicules Ford) qui permet d’utiliser des commandes vocales pour le téléphone. Pour connecter vos téléphones, le bluetooth est bien entendu présent, mais on aurait aimé un port USB pour recharger les smartphones ou tablettes (présence d’un allume cigare). En revanche, le Tourneo Custom peut être livré avec une prise de courant 230V / 150 W, pour 240,80 € HT, bien utile pour les longs trajets.

De manière générale, l’optimisation de l’espace du Tourneo Custom est l’un de ses atouts et son confort. On peut lui reprocher surtout des détails comme certains plastiques et la moquette des sols qui se nettoie difficilement. 

 

La conduite du Tourneo Custom

L’autre point fort du véhicule est son moteur de 155 chevaux qui a du répondant ainsi qu'une boîte 6 bien étagée. Le Tourneo Custom est agréable à conduire pour un « camion ». Même si on doit s’habituer à ses 5,34m et à une largeur certaine. Le plus problématique a été sa hauteur de 2 m (1,997m) qui ne permet pas de rentrer dans un parking ni à certains péages. Même s’il existe une marge dans les parkings, je ne vous conseille pas de tenter l’expérience.
Pour les manoeuvres, la caméra de recul apparaît comme indispensable. Cette option est facturé 350€, elle est très bien pensée car la vidéo se loge dans le retroviseur intérieur pour une parfaite ergonomie, un vrai plus !
Camera
Le siège conducteur est très agréable avec une sellerie cuir de qualité et un accoudoir réglable en hauteur. On aurait aimé qu’il soit un peu plus large.

En terme de consommation, le Tourneo a affiché un raisonnable 8.5 litres sur les 2 000 km, avec une conduite peu souple. Pour les parcours en ville, le Tourneo Custom est équipé d’un système Start&Stop. 

 

Bilan de l’essai

Le Tourneo Custom s’est montré bon élève dans de nombreux domaines. On a été ravi par son espace intérieur et son confort. En revanche, on aurait aimé un peu plus d’équipements dédiés à la vie à bord : tablette, prise usb à l’arrière, plus de compartiments de rangement, etc. Côté tarif, le Tourneo Custom débute à 37 300 €, il  se situe entre le Trafic Combi qui commence à partir de 28 400 €  et le Classe V qui débute à partir de 43 245 €.

Quel que soit votre usage, le Tourneo Custom se montrera à l’aise. D'une manière générale, l'achat d'un minibus peut être une alternative intéressante à un monospace...

Note pour les familles : 15/20 (13,5 pour le Trafic Combi, 16 pour le Classe V, 18 pour le Multivan VW)

Note utilisation professionnelle : 15,5/20 (15 pour le Trafic Combi, 17 pour le Multivan VW et 19 pour le Classe V) 

Pour aller plus loin : Essai Volskwagen Multivan, Renault Trafic Combi et Mercedes Classe V