logo La revue auto

Ford focus rs le mode drift n etait pas prevu au programme

La Ford Focus RS est apparue sous sa troisième génération dans une configuration déjantée. Les ingénieurs de Ford ont aussi installé un mode drift qui permet à la compacte intégrale de se transformer en propulsion. Une première qui à l'origine ne devait pas voir le jour.

Exterieur_Ford-Focus-RS_2 Exterieur_Ford-Focus-RS_4 Exterieur_Ford-Focus-RS_14 Exterieur_Ford-Focus-RS_17 Interieur_Ford-Focus-RS_18 Interieur_Ford-Focus-RS_20
Voir la galerie photo

Dans le segment des compactes sportives, les constructeurs ont lancé des machines complètement délirantes, avec des niveaux d’efficacité et de puissance qui appartiennent à un autre monde. Ford est allé plus loin en proposant un mode Drift sur la Focus RS, qui permet de jouer au Ken Block à chaque épingle.

Alors que certaines autorités demandent la désactivation de cette fonction pour des raisons évidentes de sécurité (ce mode poussant encore plus au crime que n’importe quelle propulsion), Ford indique que le mode Drift est une erreur de la nature.

D’après Tyron Jonhson, chef ingénieur chez Ford Performance, le mode Drift n’était pas inscrit au cahier des charges de la Ford Focus RS. C’est au cours de la mise au point et du calibrage de la transmission que les équipes auraient constaté les ruades du train arrière. Validée par les décisionnaires de la marque, cette fonction a donc été intégrée comme un mode de conduite à part entière.

La Ford Focus RS est l’une des propositions les plus fun du segment et elle se révèle bien plus amusante que les Mercedes-AMG A45 et autre Audi RS3. Comptez 39 600 euros et un gros budget pneus.