Bmw

Gamme BMW M : de l'hybridation et de l'?

C'est sûr, dans quelques années, les BMW M2, BMW M4, et autre BMW M5 passeront à l'hybridation puis à l'électrification. Mais le constructeur allemand prendra son temps pour cela, histoire que les technologies disponibles permettent de créer de véritables bolides orientés vers la performance.

+ de photos Bmw M2 Coupe

Après la M2 Coupé l’année dernière, c’est la nouvelle M5 F90 qui sera l’attraction de la gamme BMW M cette année. Une M5 qui restera « traditionnelle », avec une motorisation V8, même si elle cède aux sirènes de la transmission intégrale pour mieux faire le match avec une Audi RS 6 ou une Mercedes-AMG E 63 S.

Mais ensuite, les choses évolueront (se gâteront diront les puristes) : les motorisations hybrides arriveront sur la gamme M, comme l’avoue Frank Van Meel, le patron de BMW M, à nos collègues britanniques d’Auto Express. Le but sera de privilégier la performance par rapport à l’efficience, tout en contenant le poids des batteries pour ne pas nuire à la philosophie de ces modèles.

L’étape suivante, ce sera l’électrification complète, M. Van Meel en convient, c’est inéluctable. Mais il précise que cela prendra du temps et que ce n’est que lorsque tout l’ensemble moteur/batteries/refroidissement/gestion du poids sera considéré comme correspondant à la philosophie M que le pas sera franchi.

En revanche, il réfute l’idée qu’une BMW i8 M soit un jour produite : « ce sont deux conceptions différentes. M c’est tout pour la performance et i c’est tout pour l’efficience. »

Plus de contenu : BMW M5 M2 Coupe
Emmanuel Genty

Votre avis nous intéresse sur :  Gamme BMW M : de l'hybridation et de l'?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter