logo La revue auto

Harley davidson les modeles 2014 a l essai

Quel est le point commun entre le Musée d'Orsay et la marque Harley-Davidson ? Aucun à priori si ce n'est qu'ils ont été tous deux fondés au tout début du 20e siècle, et que le fabricant américain sert de mécène à l'exposition "Masculin-Masculin" qui se tiendra du 23 Septembre 2013 au 2 Janvier 2014 au Musée Parisien. C'est par conséquent dans l'ancienne gare d'Orsay construite en 1898 par Victor Laloux que Harley-Davidson nous a reçu la semaine dernière pour nous présenter sa nouvelle gamme 2014.

Exterieur_LifeStyle-essai-Harley-Davidson-2013_4 Exterieur_LifeStyle-essai-Harley-Davidson-2013_5 Exterieur_LifeStyle-essai-Harley-Davidson-2013_9 Exterieur_LifeStyle-essai-Harley-Davidson-2013_14
Voir la galerie photo

Gérard Staedelin, Directeur Général Harley-Davidson France avait fait le déplacement avec son Directeur Marketing : Xavier Crépet et le Responsable Produit Xavier Chachuat pour nous parler de la nouvelle gamme 2014, et notamment de l'arrivée sur le marché hexagonal du surprenant Tri Glide Ultra Classic.

Pas de nouveaux modèles présentés, mais une évolution technologique certaine visant à moderniser les motos de la firme de Milwaukee. Bref rappel de l'année 2013 riche en évènements ; les 110 ans de Harley-Davidson à Rome où pour l'occasion 1000 motos de la marque démarrèrent ensemble au passage du nouveau Pape François, le partenariat avec la Patrouille de France pour ses 60 ans et la sortie du Softail Breakout qui a été un gros succès.

Gérard Staedelin rappelle l'arrivée d'un nouveau SEO chez Harley-Davidson qui a permis en 4 ans de redynamiser la marque et développer de nouveaux produits tout en réduisant les délais  de développement et de livraisons clients. Il y a encore quelques années, 5 années étaient nécessaires au développement d'un nouveau produit, ce délai est passé à 3 ans désormais, avec une livraison à 48 H dans le monde entier. Le première entreprise de production de grosses cylindrées du monde veut marquer davantage son adéquation avec le 21e siècle pour 2014.

We ride with you la devise de Willie G.Davidson n'a jamais été aussi vraie, et le fabricant du Wisconsin est parti à la rencontre de ses clients pour savoir ce qu'ils attendaient de la marque Harley-Davidson. Résultat ; une nouvelle plateforme Touring Rushmore sur ses 7 plus gros modèles, Rushmore comme le mont situé dans le Dakota du Sud et qui reprend les 4 présidents les plus emblématiques des Etats-unis, mais aussi un des plus beaux spots de promenade made in US pour les bikers épris de liberté.

Des évolutions mais pas de nouveaux modèles

Les 7 sculptures roulantes Rushmore : Le Road King, La Street Glide (meilleure vente chez HD), l'Electra-Glide Ultra Classic (et son refroidissemet dissimulé), l'Ultra-Limited, le CVO Road King, CVO Limited et enfin Le Tri-Glide Ultra.

Xavier Chachuat, Responsable Produit Harley-Davidson nous rappelle que la marque est passé d'une production multi-sites à un seul site en 2013, tout en développant cette nouvelle plateforme Rushmore. Une année chargée donc pour de nouvelles versions 2014 dont les principaux changements sont :

sur la partie avant : de nouveaux disques, nouvelles roues, un nouveau garde-boue, un nouveau Té de fourche ainsi qu'une nouvelle fourche de 49 mm de diamètre (contre 43.1 mm sur les versions précédentes). L'ensemble a permis d'accroître la légèreté dans le train avant et donc la maniabilité, mais aussi la prise d'angle et l'attaque en virage.

l'éclairage : un tout nouveau style de phare a été adopté avec des LEDS Day Maker couplés à des feux à double halogène. Notre essai réalisé en partie de nuit et sous la pluie a confirmé l'augmentation d'éclairage, tant sur l'intensité que sur le rayon de couverture de ces nouveaux optiques. Une amélioration notable a été apportée au niveau des faisceaux, aussi bien sur la largeur que sur la profondeur.

le carénage : la protection est encore meilleure que sur les versions précédentes. C'est la première fois que le style du carénage est retouché, ce qui permet de réduire le bruit de soufflerie émis par le vent à plus haute vitesse. Ce nouveau carénage intègre une prise d'air avec ouverture et fermeture, et cerise sur le gâteau, le trajet du flux d'air a lui aussi été corrigé après des tests réalisés sur des mannequins à fausses barbes. En effet, les bikers Harley étant en majorité barbus, ces derniers se plaignaient du fait que la barbe se collait au casque au dessus d'une certaine vitesse, cet inconvénient a été corrigé.

Le cadran : Xavier Chachuat rappelle que l'ancien compteur était composé de 6 cadrans, leur nombre a été réduit à 4 sur les versions Touring 2014, pour une meilleure visibilité et une meilleure lecture, ce qu'on a également pu constater durant notre essai qui nous a emmené de Paris au Sud de Montargis.

l'infodivertissement est lui aussi revu : signé Harman-Kardon, de nouveaux comodos type joystick ont fait leur apparition pour gérer les paramètres, avec 5 fonctions et une gâchette spéciale. Comme sur les voitures, le système d'info divertissement dispose d'une tablette tactile, ou non-tactile au choix, ainsi que d'une commande GPS vocale. Le système lit les sms vocalement et dispose du BlueTooth, de prises USB et de différentes connectivités.

Le moteur : nouveau bloc moteur pour cette gamme Touring : le bloc Twin Cam 1690.il dispose d'un nouveau système de refroidissement liquide Twin Cool. Il refroidit les culasses ainsi que les soupapes d'échappement et les points les plus chauds du moteur. L'ensemble est dissimulé, radiateur et pompe à eau. Ce nouvel ensemble engendre plus de puissance et facilite les dépassements avec une hausse de la puissance et du couple de +7%. Le coeur du système Twin Cool est constitué de 2 radiateurs et d'une pompe électrique qui permettent de faire circuler l'eau dans les culasses.

La partie cylindres du moteur est quant à elle refroidit par air

Le confort est en nette amélioration sur cette mouture 2014, et on l'a ressenti pendant notre essai notamment sur les passages de route où quelques nids de poule et bosses avaient fait leur apparition. La suspension légendaire Harley reste rigide et un peu tape-cul, mais le dos prend moins les imperfections de la route. La selle a été élargie de +2.5cm en largeur, et +2.5cm en profondeur. Le dosseret passager a été redessiné entièrement, et l'écartement des Hauts-parleurs augmenté de + 5 cm. Les sacoches situées à l'arrière ont elles aussi été redessinnées afin que les mollets des passagers (ères) ne touchent plus le cuir. Le système des bagages est plus simple, grâce au procédé One Touch permettant d'ouvrir les sacoches et le Top-Case avec une seule main.

La capacité des rangements est augmentée, et le Tour-Pack contient 2 casques intégraux.

La conduite est elle aussi modifiée grâce à un nouveau système de freinage couplé qui s'enclenche à partir de 35 km/h, même si vous enfoncez la pédale de frein arrière le répartiteur agira sur l'avant et l'arrière, en fonction de la vitesse et de la décélération. Nos 2 modèles essayés : le Road King et nouvelle Electra Glide ont fait preuve d'une meilleure maniabilité  et d'une meilleure tenue de route, avec une prise d'angle augmentée en entrée de virage. Toute la gamme Touring dispose de l'ABS en plus du système répartiteur Reflex.

Un relooking : le Dyna Fat Bob 1690 cc

Là aussi pas de nouveau modèle, mais des améliorations telles que la selle plus ergonomique et qui offre une position plus à l'attaque, ou encore le nouveau dessin, un nouveau garde-boue ainsi que de nouveaux feux.

La nouvelle mouture a été taillée à la serpe et le feu arrière unique remplacé par 2 petites boules à LEDS. La Black Edition propose des amortisseurs peints en noir, ainsi que le moteur, le filtre à air, les jantes de 16 pouces, la console,le réservoir, les roues sont équipées de 3 disques et les sorties de pot d'échappement ont été redessinées. Sur le pourtour des jantes, la marque Harley-Davidson a été gravée au laser. Un look tout nouveau pour ce Fat Bob qui n'avait pas été revu depuis son lancement en 2008.

Une nouveauté pour le marché français : le Tri Glide !

Pour la première fois, et après avoir usé le goudron américain, une nouvelle Harley-Davidson fera son appartion au catalogue français. Le Tri Glide Ultra Classic. Il s'agit de la seule Harley-Davidson à 3 roues, elle est muée par un bloc Twin Cam 1690 cc avec nouvelles culasses à refroidissement liquide. C'est la plus lourde des Harley avec 545 kg sur la balance (à sec !).

Une marche arrière équipe par conséquent la bête, qui dispose également d'une pléthore d'équipements ; tableau de bord à écran tactile couleurs, GPS couleurs, système audio haute définition, fauteuils en cuirs épais, nouveau système d'éclairage à LEDS et antibrouillards DayMaker, disques de freins de grande dimension et passés à 4 exemplaires (2 disques à l'avant + 1 disque sur chaque roue arrière) ainsi qu'un coffre.

La moto vire à plat en virage et se conduit plus comme un quad qu'une 2 roues classique. Cela demande un temps d'adaptation surtout aux motards purs et durs qui ne jurent que par la prise d'angle et le touché d'genoux en courbe. La marque de Milwaukee vise clairement les possesseurs de permis B qui souhaitent passer à la moto sans en avoir les inconvénients parce que oui, la Tri Glide peut se conduire au choix avec un permis B, ou un permis A.

Une formation de 7 heures est tout de même nécessaire pour prendre l'engin en mains, et Harley davidson vous orientera sur un centre qui propose ce genre d'apprentissage. Vendue à partir de 35 990 €, le Tri Glide sera disponible d'ici la fin de l'année.