Sport

Japon, Allemagne, USA, une nouvelle s?

En 2017, une prestigieuse série (USCR) réunira le DTM, le Super GT japonais et le GT Grand AM yankee. Les territoires nationaux ne suffisent plus en sport automobile si les constructeurs veulent avoir un retour sur investissement significatif. Désormais le sport auto se joue au niveau planétaire. C\'est ce qu\'ont compris les dirigeants des séries nationales des trois pays concernés.

+ de photos Sport USCR DTM US

Le DTM en Europe, le Super GT au Japon et une nouvelle série aux USA affiliée au Grand AM seront réunis en 2017 pour une nouvelle série intercontinentale. Une réunion a été organisée lors de la manche de DTM de Nürnberg regroupant les représentants des différentes fédérations, des promoteurs mais aussi des constructeurs engagés dans ces trois championnats : Audi, BMW, Honda, Mercedes, Nissan et Toyota. Afin d'unifier les règlements des trois séries concernées.

Conformément aux accords de coopération entre les trois séries, un Comité de pilotage commun a été mis en place. Il est désormais responsable de l'élaboration du développement commun des règlements de la future série commune à venir.

Un peu fatigué sans doute de rencontrer des difficultés pour exporter le DTM hors Allemagne, Hans Werner Aufrecht, le patron de la société de promotion de la prestigieuse série allemande, et le détenteur des droits TV, a beaucoup travaillé à la réalisation d'une telle série Nous nous sommes fixé comme objectif l'année 2017. Tous les constructeurs courront avec une réglementation identique. Un grand pas a été franchi. Nous souhaitons que le Comité de pilotage travaille dans ce sens et dans cet état d'esprit confiait le big boss du DTM.

Sous la direction du comité de pilotage, un groupe de travail technique a été mis en place. Sa mission sera de trouver les meilleures solutions communes pour unifier trois dérèglements techniques pas toujours identiques. Mais d'ors et déjà, les Japonais en particulier sont très attachés à la réduction des coûts Avec cette nouvelle réglementation, nous avons une grande chance de réduire les coûts et d'inscrire nos courses japonaises dans une grande série mondiale se réjouit Yoshiki Hiyama le secrétaire générale de la Fédération Automobile Japonaise.

La nouvelle risque de faire un peu frémir les patrons de l'Automobile Club de l'Ouest qui travaillent en ce moment à l'unification entre le Grand Am et l'American Le Mans Serie. Tout est encore à l'état embryonnaire mais on peut s'interroger sur les conséquences de cette perspective 2017 alors que les discussions vont bon train en ce qui concerne le règlements commun entre le Grand AM et le règlement des 24 Heures du Mans dont s'inspirent largement le futur règlement des courses d'endurance américaines.

Et puis comment ne pas s'interroger sur l'absence de constructeur français alors que tout les concurrents semblent déjà partants pour cette future série qui sera sans nul doute largement présentes sur les chaînes télé du monde entier. L'alliance des constructeurs japonais, américains et allemands, cela peut en effet sérieusement inquiéter. Il serait sans doute dommage pour Renault ou Peugeot de manquer ce coche. En tout cas, ne pas être présent dans les discussions de préparation les obligera sans doute à prendre le train en marche. Pas la meilleure façon sans doute d'appréhender les nouvelles orientations du sport automobile qui s'annoncent.

Jean-Michel Le Roy

Votre avis nous intéresse sur :  Japon, Allemagne, USA, une nouvelle s?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter