logo La revue auto

La derniere bugatti veyron coupe aux encheres avec rm sotheby s

Souvent, le premier exemplaire d'une série limitée est très prisé par les collectionneurs. C'est aussi le cas pour le dernier d'une série. Alors lorsqu'il s'agit du dernier représentant d'un modèle iconique, comme la Bugatti Veyron, il risque bien d'affoler les enchères.

Exterieur_Bugatti-Veyron-Super-Sport-300-RM-Sothebys_1 Exterieur_Bugatti-Veyron-Super-Sport-300-RM-Sothebys_9 Exterieur_Bugatti-Veyron-Super-Sport-300-RM-Sothebys_10 Interieur_Bugatti-Veyron-Super-Sport-300-RM-Sothebys_18 Interieur_Bugatti-Veyron-Super-Sport-300-RM-Sothebys_20 Interieur_Bugatti-Veyron-Super-Sport-300-RM-Sothebys_26
Voir la galerie photo

La Bugatti Veyron était déjà une icône dans l’histoire de l’automobile dès sa sortie. La supercar de tous les superlatifs n’avait pas d’équivalent, en termes de performance, d’ingénierie et de prix de vente stratosphérique.

Produite à seulement 450 exemplaires (300 coupés, 150 Grand Sport), la Veyron a eu un peu de mal à trouver des acheteurs en fin de carrière, après dix ans de commercialisation, notamment avec les cabriolets Grand Sport.

Avant ces difficultés commerciales, les Bugatti Veyron coupés ont été écoulés comme des petits pains, à hauteur de 300 exemplaires. Le dernier de la série est aussi le dernier exemplaire des 48 Bugatti Veyron Super Sport, motorisées par un W16 de 1 200 ch.

La supercar en question est habillée d’un blanc uni et d’un intérieur noir. Une configuration très classique pour cette voiture, souvent livrée avec une carrosserie biton. Un exemplaire qui fait donc dans la simplicité et qui affiche 400 miles (644 km) au compteur.

La Bugatti Veyron Super Sport 300 a déjà rencontré le marteau en 2015, lors de la vente de la collection The Pinnacle Portfolio, où elle a été adjugée 2,31 millions de dollars.

Plus-value en vue pour la prochaine vente de RM Sotheby’s en Arizona.