Nouveaux Radars Embarques

Les radars embarqu?

La sécurité a annoncé ce jeudi que de nouveaux radars seraient mis en circulation le 15 mars 2013. Ces nouveaux radars sont en fait des radars embarqués dans des voitures banalisées dont une partie du système est cachée derrière la plaque d'immatriculation dudit véhicule. Ce procédé vise selon la sécurité routière, à contrôler une voiture qui roule haut dessus de la vitesse " légale ", afin de lutter contre les grands excès de vitesse. Aucun flash n'est émis sur le moment ce qui rend presque invisible si ce n'est totalement, la perception du contrôle par l'automobiliste.

Comme dit précédemment, la voiture banalisée ne s'occupera dans un premier temps que de contrôler un autre véhicule doublant celle-ci. Dès lors, la porte de la contestation est déjà ouverte. En effet, il sera toujours autant difficile d'identifier le conducteur. Une amende incombera toujours au propriétaire mais ne saurait perdre des points sur son permis de conduire si celui-ci conteste être l'auteur de l'infraction.

Autrement dit, la morale est sauve, une amende sera toujours payée. Maintenant, le fait d'identifier l'auteur de l'infraction semble encore relégué au second plan.

De son côté la ligue contre la violence routière estime que c'est la meilleure parade contre les avertisseurs de radars car il y aura désormais une présomption de contrôle permanent. Cependant, les avertisseurs de radars n'existent plus, ils constituent des aides à la conduite mentionnant simplement les zones de danger.

Si nous faisions déjà un rapide bilan de cette mesure, il apparaît que ce système risque finalement de ne pas changer fondamentalement les choses. La contestation reste toujours possible.

Enfin, d'un point de vue plus doctrinal, nous pourrions nous demander si ce système est en adéquation avec le respect des Droits de L'Homme et des libertés fondamentales puisque ce dispositif ne dispose d'aucun moyen d'identification pour l'automobiliste. Ainsi, il appartiendra toujours au propriétaire du véhicule de rapporter la preuve qu'il ne pouvait être l'auteur de l'infraction pour être relaxé. Sans cliché pour identifier le véritable auteur, le débat risque de tourner court.

Encore une fois, il s'agit d'un système sans grand intérêt au regard de la sécurité routière et surtout, dans un but de prévention. En revanche, il ne fait aucun doute que le nouveau radar mobile-mobile permettra de nouvelles recettes record pour les années à venir.

Maître WEIL, avocat en droit routier, met ses compétences au service de ses clients afin de protéger leur droit de conduire. Fort de son expérience dans un des rares cabinets tournés exclusivement en droit de l'automobile, Maître WEIL a développé une importante expertise et un savoir-faire en cette matière.

Son Cabinet d'avocat en droit routier, intervient à travers toute la France pour vous défendre devant les Tribunaux pour toute infraction routière et met en place des recours administratifs dans le but de contester l'annulation de votre permis de conduire et des pertes de points.

Maitre WEIL - Avocat en droit routier.
Pour contacter notre cabinet d'avocats en droit routier

Ma?Ćtre WEIL

Votre avis nous intéresse sur :  Les radars embarqu?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter