logo La revue auto

Mercedes AMG GT S roadster : le chainon manquant

La gamme AMG GT, bien que conséquente, demeurait incomplète jusqu’à aujourd’hui. Mercedes vient de présenter celle qui manquait, l’AMG GT S Roadster, qui prend place entre l’AMG GT Roadster et l’AMG GT C Roadster.

Exterieur_Mercedes-AMG-GT-S-Roadster_1 Exterieur_Mercedes-AMG-GT-S-Roadster_2 Exterieur_Mercedes-AMG-GT-S-Roadster_3 Exterieur_Mercedes-AMG-GT-S-Roadster_4 Exterieur_Mercedes-AMG-GT-S-Roadster_7 Exterieur_Mercedes-AMG-GT-S-Roadster_8
Voir la galerie photo

Esthétiquement, peu de choses à dire sur le nouveau modèle qui se distingue principalement par le pack AMG Chrome de série. Il en va de même pour l’habitacle très similaire au reste de la gamme, si ce n’est qu’il reçoit de série le pack AMG Silver Chrome Interior.

Le plus important est bien entendu technique, à commencer par la motorisation. En effet, sous le capot nous retrouvons une variante d’une célèbre V8 biturbo de 4,0 litres AMG qui développe ici 522 ch à 6 250 tr/min et 670 Nm de 1 900 à 5 000 tr/min via une boîte de vitesses automatique à double embrayage de 7 rapports.
Intérieur Mercedes-AMG GT S Roadster
Les performances se situent également entre les deux modèles précités avec un 0 à 100 km/h effectué en 3,8 secondes, soit 0,2 seconde plus rapide que la GT Roadster mais 0,1 seconde plus lente que la GT C Roadster. De son côté, la vitesse de pointe s’établit à 308 km/h (316 pour la GT C Roadster).

Pour parfaire l’ensemble, la nouvelle Mercedes-AMG GT S Roadster est aidée par un différentiel arrière, une suspension sport et un système de freinage en carbone-céramique. En option il est possible d’opter pour le pack AMG Dynamic Plus qui ajoute des supports moteur, des modes « M » et « Race » plus véloces, un profil de suspension sport amélioré ainsi qu’un volant en microfibre Dinamica.