Nissan GTR LM Nismo 24H Mans

Nissan d?

Elle s\'appelle GT-R LM Nismo et ne fait rien comme les autres. La Nissan des 24H du Mans et du championnat du monde d\'endurance 2015 est un proto LP P1 atypique, doté d\'une motorisation hybride avec bloc thermique 3.0 litres V6 biturbo essence et système ERS de récupération d\'énergie placée à avant, ainsi que de pneumatiques plus larges à l\'avant qu\'à l\'arrière.

C'est à l'occasion du SuperBowl aux Etats-Unis que Nissan a dévoilé celle qui affrontera les Audi, Toyota et Porsche lors du championnat du monde d'endurance WEC 2015 et des 24H du Mans. L'annonce de ce retour avait été faite en mai dernier et depuis, on était impatient de savoir quelle arme le constructeur japonais avait choisi pour entrer dans la bataille.

Et on est servi car la Nissan GT-R LM Nismo ne ressemble à aucune autre, du fait que son moteur est placé à l'avant, à contre-courant de ce qui se fait généralement dans la catégorie reine des protos LM P1 d'endurance. Il s'agit d'un bloc 3.0 litres V6 double turbo essence associé à un systèmpe ERS de récupération d'énergie, tous les deux délivrant leur puissance uniquement aux roues avant. Cette solution technique de la légèreté sera-t-elle la bonne pour briller face aux R18 e-tron quattro autrement plus costaudes mécaniquement ?

Liberté de créer
On remarque également, autre incongruité, des différences dans la taille des pneumatiques : 14 pouces de large à l'avant contre 9 à l'arrière, à cause de la répartition des masses sur la voiture. Les poids et l'aéro étant majoritairement déplacés vers l'avant, il fallait augmenter la taille des pneus en conséquence. Le centre de pression aérodynamique, le centre de gravité et la taille des pneus sont ainsi censé être en harmonie.

Le règlement nous a offert la liberté de créer une voiture significativement différente. Nissan est un challenger audacieux préparé pour innover dans le but d'atteindre un haut niveau de performance. Nous avons donc bouleversé tout le concept d'une LM P1 conventionnelle . Il en résulte que notre voiture parait différente avec un poste de pilotage qui a été sensiblement reculé pour s'adapter à l'implantation du moteur à l'avant de la voiture explique ainsi Ben Bowlby, Responsable et Directeur Technique de l'équipe Nissan en LM P1.

Transfert de technologie
Nissan n'a pas précisé la chose, mais à priori, sa GT-R LM Nismo devrait concourir dans la catégorie d'efficience des 8 mégajoules, où la récupération d'énergie est la plus importante et la consommation de carburant la plus limitée. Le constructeur japonais compte bien tirer parti des technologies mises en oeuvre pour améliorer ensuite ses véhicules commerciaux.

Nous avons la ferme intention de transférer sur nos voitures de route la technologie développée sur les circuits des courses LM P1, déclare Roel de Vries, directeur moçndial du marketing et de la stratégie chez Nissan. Nous développons un V6 double turbo ultra efficient dans la configuration et la lignée de la Nissan GT-R. Il s'agit d'une injection directe plus efficiente mais toujours aussi puissante et qui peut donc être précurseur pour nos futurs moteurs GT-R. La technologie de récupération d'énergie cinétique que nous développons en course pourrait aussi avoir un potentiel d'application sur nos futurs modèles de série.

Pour le moment, un seul pilote a été présenté à la presse. Il s'agit de Marc Géné, l'espagnol déjà titré avec Peugeot en 2009.

Plus de contenu : Nissan 24H Du Mans GT-R LM Nismo
Emmanuel Genty

Votre avis nous intéresse sur :  Nissan d?

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter