Volkswagen

Volkswagen Sciroco TDI 170 DSG

Comme son aïeul des années 70, le nouveau Volkswagen Scirocco passe une tenue de sport sur sa plate-forme de Golf pour aller jouer les épouvantails dans la catégorie des coupés de grande série. Cette version TDI 170 DSG utilise le meilleur du savoir faire de la marque Allemande, avec un diesel puissant accompagné de (certainement) la meilleur boite automatique du marché.

+ de photos Volkswagen Scirocco TDI DSG

Design : 17/20
Trapu et élégant, le Scirocco troisième du nom réinterprète de façon radicale la partition stylistique de la marque. La ligne est aguicheuse. Les porte-à-faux courts suggèrent quant à eux, une certaine sportivité. Que les amateurs de Volkswagen se rassurent, il leur suffira d'ouvrir la porte pour retrouver tous leurs repères. La planche de bord est tout ce qu'il y a de plus VW : pas très gaie, mais bien finie et pensée du point de vue ergonomique. Le conducteur trouve facilement une position confortable. Le siège, bien dessiné et doté de généreux bourrelets latéraux, procure un excellent maintien.

Confort : 15/20
Le compromis confort/tenue de route de la suspension est plutôt réussi. Grâce à la bonne implantation de l'assise et à l'amplitude de réglages disponibles, la position de conduite est idéale pour la plupart des morphologies. Comme dans la plupart des modèles du groupe, l'ergonomie est soignée. Aux places arrière, deux adultes peuvent confortablement s'installer sur des sièges séparés. Ces derniers sont en outre rabattables pour moduler le volume du coffre de 292 à 755 l.

Sécurité : 15/20
Rien à redire sur le système de freinage, qui inspire confiance et sait être là quand il faut. En élargissant son empreinte au sol et en abaissant son centre de gravité, le Scirocco a gagné en stabilité et en efficacité par rapport à la Golf, dont il reprend le châssis. Juché sur ses grosses jantes de 18 pouces, il colle à la route en toute circonstance et n'est pas du genre à se laisser surprendre par le premier transfert de masses venu.

Conduite : 17/20
Grâce son coupleux TDI 170 ce Scirocco ne craint aucune grosse cylindrée. Hyper-réactif à bas régime, il grimpe de manière constante, il offre une élasticité en toute circonstance et fonctionne comme une catapulte. Couplé à la boîte DSG, il fait du Scirocco un vrai jouet, à manier du bout des doigts (avec les palettes derrières le volant). Chaque changement de rapport déclenche une détonation dans l'échappement dont on devient vite accro.

Conclusion : 16/20
Pas grand-chose à redire, le Scirocco TDI 170 DSG, conjugue à la perfection : style, confort et puis le c?ìur de la machine est tout simplement au dessus du lot. Le petit IC il vous faudra un minimum de 31.000€ pour pouvoir l'acquérir.

Fiche technique Volkswagen Scirocco TDI 170

Alves Benoit
Alves Benoit

Benoit aurait été plaquiste si sa maîtresse ne l'avait pas obligé à peindre les murs de sa classe. Il serait devenu fonctionnaire si ses parents ne l'avaient obligé à aller à l'école. Il aurait même aimé NRJ si ses compagnes ne l'avaient pas obligés à écouter de la musique classique. Maintenant, il occupe l'essentiel du temps à vadrouiller.

Votre avis nous intéresse sur :  Volkswagen Sciroco TDI 170 DSG

image profil
Johnny94
2015-11-29 10:30:04  

Bonsoir,

Possédant un Scirocco 2.0 tdi 170 cv DSG Carat, je suis d'accord avec l'essayeur. Ce moteur pousse fort très fort au démarrage en actionnant le lunch control, j arrive même à tenir tête à des voiture plus puissante ( BMW 330d golf vr6 golf 5 gti ) c est bluffant. Tout en gardant une consommation raisonnable 6 l en descendant au Portugal toutes les années et en roulant assez fort à partir de l Espagne.
Après en conduite super sportive en jouant beaucoup avec la voiture j arrive à 8.5l ce qui reste correcte. Au niveau confort je la trouver super confortable et ceu meme chausser avec des jante 19 pouce lugano je fai 1500 kilometre d un coup et sans grosse fatigue.C'est vraie que je possède la suspension piloter dcc ce qui aide beaucoup et qui change rèellement entre le confort et le sport même au niveau de la direction qui devient beaucoup plus dur en sport un vraie régal. J ai acheté le véhicule neuf en Allemagne à un importateur me l'a ramener en presque 5 ans et 85000 kilometres, tjrs  aucun souci, je n'ai même pas changé mes disque de frein encore. Seul bémol avec autant de couple prévoir un changement de pneus tous les 20000 kilometre.
Voila maîtrisant le sujet, je ne peux que conseiller ce moteur génial sur cette voiture qui procure de grandes sensations. Je ne m'en lasse pas, même la sonorité retravailler donne envie d accélérer toujours plus. On dirait un moteur essence à part au ralenti ou là l échappement ne cache pas le claquement du diesel.C'est une super voiture et très économe.

Ecrivez votre commentaire sur l'article
Envoyer

On parie que vous allez aimer aussi :

La Revue Automobile, c'est plus de 140 000 photos, 13 000 articles mais aussi des milliers de fiches techniques, une cote auto et bien plus encore. Partageons la passion de l'automobile ensemble !
Inscription Newsletter