logo La revue auto

Psa et bmw fin de partenariat

PSA et BMW viennent d'annoncer la fin de leur collaboration pour la fabrication de moteurs. Celle-ci s'achèvera en 2016 et ne sera pas renouvellée. C'est la fin d'un partenariat initié en 2002.

Exterieur_Peugeot-2008_6 Exterieur_Mini-Paceman_1 Exterieur_Mini-Countryman-JCW_19 Exterieur_Bmw-Serie-1-3-portes_3 Exterieur_Bmw-Serie-1-3-portes_7 Exterieur_Peugeot-208_3
Voir la galerie photo

Les 2 constructeurs européens ont confirmé hier leur séparation dans la fabrication de moteurs. Cela concerne les moteurs essence 1.4l et 1.6l. Par conséquent, la future génération de Mini dont la commercialisation est programmée à 2014 sera dotée d'un moteur 100% Bmw, fabriqué dans les usines de la marque à l'hélice.

Jusqu'à maintenant, les blocs étaient conçus en collaboration franco-germanique dans l'usine française de Douvrin. Même chose pour les séries Bmw 1 et Bmw 3. La raison de ce divorce à l'amiable réside dans la technologie des allemands. Celle ci n'est plus en phase avec celle de Peugeot.

D'un côté, Bmw développe des tout nouveaux blocs moteurs d'une cylindrée de 0.5l par cylindre qui seront intégrés sur l'ensemble de leur gamme, et de l'autre, PSA, qui mettra sous les capots de ses voitures un nouveau bloc également : 3 cylindres sur ses nouveaux modèles, dont la nouvelle 308.

Autre raison, qui a été le déclencheur de cette séparation : l'alliance passée entre le fabricant français et General-Motors, qui a mis à plat les projets communs des 2 fabricants européens.Cette rupture fait suite à la séparation initiée l'année dernière sur les véhicules hybrides entre Bmw et Peugeot.

De son côté la marque d'Outre-Rhin va renforcer son partenariat avec le géant Japonais : Toyota. Hormis la fin de ce concubinage économique entre les 2 producteurs automobiles, c'est l'usine de Douvrin qui va souffrir de cette décision. En effet, sa production de moteurs va chuter considérablement; à hauteur de 350 000 moteurs par an, un manque à gagner qui ne sera pas sans conséquence : un plan de départ touchant 800 salariés a déjà été mis en place sur le site de Douvrin.

La fin d'un deal commercial qui recentre chacune des marques sur son segment à la veille de l'affrontement entre la Golf VII et la nouvelle Peugeot 308.