logo La revue auto

Renault Clio RS 16 : l'Alpine A110 m'a tuée

Chez Renault Sport, c'est le branle-bas de combat car la nouvelle Berlinette, l'Alpine A110, va faire son apparition mi-janvier au Rallye de Monte-Carlo. ça, c'est la bonne nouvelle ! La mauvaise, c'est que pour laisser de la place a ce nouveau bolide, Renault a dû avorter la production de la super Clio : la Clio RS 16.

Exterieur_Renault-Clio-RS-16-275_0 Exterieur_Renault-Clio-RS-16-275_17 Exterieur_Renault-Clio-RS-16-275_19 Exterieur_Renault-Clio-RS-16-275_23 Exterieur_Renault-Clio-RS-16-275_27 Exterieur_Renault-Clio-RS-16-275_31
Voir la galerie photo

Renault nous avait pourtant fait miroiter l’arrivée imminente, lors de notre essai, de celle qui aurait dû devenir la reine de la catégorie…

L’idée des ingénieurs de Renault Sport, était plutôt simple, pour ne pas dire simpliste. Ils reprenaient les éléments techniques de la Mégane RS Trophy R pour les incorporer dans le châssis d’une Clio RS.

Le résultat était spectaculaire avec 275 chevaux sous le capot de la citadine au losange. La puissance venait du fameux 4 cylindres turbo de 2 litres, épaulé par le système de refroidissement et la boîte de vitesses mécanique à 6 rapports de sa grande sœur. Pour les vocalises, la Clio RS 16 avait droit à une double ligne d’échappement signée par Akrapovic.

Mais voilà…, le succès, déjà annoncé, de la nouvelle Alpine A120 va accaparer la ligne de production des techniciens de Renault Sport, ne laissant ainsi aucune place à la Clio RS 16.